Applis en soins de santé : injection de 1,65 M$ à un projet en génie de l’Université d’Ottawa

Publié le jeudi 14 avril 2016

Une équipe de chercheurs de l’Université d’Ottawa, dirigée par la professeure en génie Natalie Baddour, a mis sur pied un programme offrant une formation professionnelle et des compétences pratiques aux étudiants afin de répondre aux besoins du marché en matière d’applis en soins de santé sur appareils mobiles. Le projet a obtenu un appui de 1,65 million de dollars du programme FONCER du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

L’omniprésence des dispositifs mobiles a transformé la manière d’utiliser l’information, tant dans la sphère professionnelle que personnelle. Dernier domaine à profiter de l’utilisation de tablettes et de téléphones intelligents, celui des soins de santé a grand besoin de connaissances et de compétences pour la création d’applis en appui aux fournisseurs de soins de santé.

Le programme FONCER de formation en génie biomédical pour téléphones intelligents (CREATE Biomedical Engineering Smartphone Training, ou BEST) vise à préparer la prochaine génération d’ingénieurs à concevoir, développer et commercialiser des applis pour le marché de la santé mobile (mHealth). La santé mobile, soit la pratique de la médecine clinique et de la santé publique sur appareils mobiles, inclut les éléments suivants : applications pour la collecte des données en santé communautaire et clinique; communication d’informations en soins de santé aux praticiens, chercheurs et patients; surveillance des patients en temps réel; et prestation directe de soins par télémédecine mobile.

Les différents types d’applications possibles en santé mobile ont une grande portée, allant de l’épidémiologie numérique au suivi de la démarche d’un patient. Formant un pont d’information et de communication, l’appli comble le fossé entre la clinique et le domicile, et offre ainsi une liberté accrue aux patients, une réduction des coûts du système de santé et une surveillance médicale sans faille pour les cliniciens.

Le programme FONCER-BEST est une collaboration entre l’Université d’Ottawa, l’Université Carleton et l’Université McGill.

Personne-ressource pour les médias

Danika Gagnon
Agente des relations médias
Cell. : 613-863-7221
danika.gagnon@uOttawa.ca

Haut de page