Des cellules souches aident des bébés rats à survivre à une sepsie

Publié le jeudi 25 mai 2017

Dr Bernard Thébaud

Le Dr Bernard Thébaud. Photo gracieuseté de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa.

Le Dr Bernard Thébaud et son équipe ont montré pour la première fois que des cellules souches de sang de cordon ombilical humain peuvent aider des bébés rats à survivre à une sepsie. Cette maladie cause le décès d’un demi-million de bébés humains chaque année dans le monde. Elle survient lorsqu’une infection non contrôlée stimule excessivement le système immunitaire et que celui-ci s’attaque aux organes.

« Traiter un nouveau-né atteint d’une sepsie grave est vraiment déchirant », avoue le DThébaud, néonatologiste et scientifique principal à L’Hôpital d’Ottawa et au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO) et professeur à l’Université d’Ottawa. « Les traitements actuels sont limités et la résistance aux antibiotiques complique encore plus le traitement. Ces bébés ont désespérément besoin de nouveaux traitements et c’est là qu’interviennent les cellules souches.»

Lire le communiqué

Personne-ressource pour les médias

Amélie Ferron-Craig
Agente des relations médias
Cell. : 613-863-7221 
aferronc@uOttawa.ca

Haut de page