Un chercheur de l’Université d’Ottawa fait une percée dans le traitement des signaux photoniques

Publié le mercredi 17 février 2016

Le professeur Jianping Yao et son équipe, en collaboration avec le professeur Larry Coldren de l’Université de Californie à Santa Barbara, ont publié dans la prestigieuse revue scientifique Nature Photonics un article faisant la démonstration du premier dispositif photonique de traitement des signaux pleinement reconfigurable.

Les processeurs de signaux exécutent diverses fonctions dans presque tous les appareils électroniques, notamment les téléviseurs, ordinateurs, téléphones mobiles, systèmes de communication et radars. Un processeur intégré photonique de signaux pleinement reconfigurable est similaire à un processeur de signaux électronique, mais il est jusqu’à mille fois plus rapide. Cette technologie pourrait par exemple accélérer vivement la vitesse de traitement d’un ordinateur, ou encore grandement rehausser la résolution et la qualité d’image d’un téléviseur, entre autres possibilités.

« Une puce optique programmable à grande échelle peut autoriser une bande passante de traitement jusqu’à mille fois plus large qu’avec une puce électronique. Cette capacité pourrait faciliter la conversion analogue-numérique à ultrahaute vitesse, le traitement tout-optique de signal dans les réseaux de communications le traitement d’image ultrarapide », d’expliquer le professeur Yao.

L’étude fait état des expériences menées avec le premier processeur photonique de signaux pleinement reconfigurable, basé sur un circuit intégré photonique dernier cri, pour exécuter diverses fonctions de traitement des signaux.

En fait, une puce photonique programmable à grande échelle pourrait être considérée comme l’équivalent optique des circuits intégrés prédiffusés programmables (matrices FPGA) qui existent actuellement. « Tout comme l’invention de la matrice FPGA en 1985, la production de puces optiques programmables à grande échelle pourrait représenter une importante avancée vers le traitement de signal ultrarapide et à large bande », souligne le professeur Yao.

Le professeur Yao, titulaire de la Chaire de recherche de l’Université universitaire en photonique des micro‑ondes, s’intéresse de près au traitement photonique des signaux par micro-ondes, un domaine interdisciplinaire qui combine les micro-ondes et la photonique pour la production et le traitement ultrarapides de signaux par micro-ondes.

Personne-ressource pour les médias

Danika Gagnon
Agente des relations médias
Cell. : 613-863-7221
danika.gagnon@uottawa.ca

Haut de page