Fracasser le plafond de verre du secteur des soins de santé

Publié le lundi 26 juin 2017

Quatre urgentologues en tenue chirurgicale turquoise se penchant sur une table d'opération

Les femmes ont réalisé des gains durables dans le secteur des soins de santé, qui a longtemps été dominé par les hommes. Or, même si elles forment plus de 50 % de l’effectif étudiant des écoles de médecine au Canada et plus de 80 % de la main-d’œuvre en santé, elles ne dirigent que 20 % des hôpitaux et occupent peu de postes de direction dans l’ensemble du secteur de la santé. Bref, les disparités entre les sexes existent toujours. 

Le 12 juin, un projet mené en partenariat pour briser le plafond de verre et donner plus de pouvoir aux femmes dans le secteur des soins de santé a reçu un coup de pouce considérable. Le Collège canadien des leaders en santé et le Canadian Health Leadership Network, travaillant de concert avec les professeures de l’École de gestion Telfer Ivy Lynn Bourgeault et Barbara Orser, la Fondation canadienne pour l’amélioration des soins de santé et le Centre for Research and Education on Women and Work ont reçu une somme de 400 000 $ pour faire progresser l’égalité entre les sexes en soins de santé, en sciences de la santé et en santé autochtone. Ce financement accordé par la ministre responsable du Statut de la femme, Maryam Monsef, compte parmi les bourses offertes à l’occasion du 150e du Canada.

Intitulé Empowering Women Leaders in Health (eWoLIH), le projet a pour objectif de transformer le système de soins de santé, de sciences de la santé et de santé autochtone en augmentant la participation, la visibilité et la progression des femmes dans les postes de haute direction. « Nous voulons bâtir une communauté solide de femmes leaders, chevronnées ou novices, et les aider à transformer le système de soins de santé à l’aide des compétences en leadership et de l’expérience unique des femmes, explique la chef du projet, Ivy Lynn Bourgeault. Ce réseau soutiendra des initiatives de sensibilisation communautaires, la mise en place de partenariats et l’élimination des barrières systémiques qui entretiennent l’inégalité des sexes dans les secteurs des soins de santé, des sciences de la santé et de la santé autochtone. »

Le projet, qui prendra son envol à Ottawa, à Toronto et à London, repérera en premier lieu les barrières systémiques qui entravent l’accès des femmes aux postes de dirigeantes. En travaillant en partenariat, l’équipe développera et mettra en pratique un ensemble d’outils et de ressources et fera la promotion de mesures pour faire tomber ces barrières.

L’équipe compte mettre en œuvre ces activités et évaluer leur efficacité d’ici la fin du projet. Le leadership des femmes en soins de santé est essentiel à l’avancement de la recherche menée dans des domaines spécifiques aux femmes, au soutien des femmes scientifiques et à la création de nouvelles connaissances pour améliorer la santé et les soins de santé. Ce projet aidera à former la prochaine génération de travailleuses en soins de santé et les futures chefs de file dans ce secteur », conclut Ivy Lynn Bourgeault.

Personne-ressource pour les médias

Amélie Ferron-Craig
Agente des relations avec les médias
Université d’Ottawa
Cell. : 613-863-7221
aferronc@uOttawa.ca

Haut de page