Un nouvel anticoagulant est plus efficace que l’aspirine pour prévenir la récidive de caillots sanguins

Publié le lundi 20 mars 2017

Medication / Pilule

Une équipe de recherche internationale dirigée par un éminent chercheur canadien a découvert que l’anticoagulant rivaroxaban est aussi sécuritaire que l’aspirine et plus efficace contre la récidive de caillots sanguins potentiellement mortels dans les jambes et les poumons, selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

Le Dr Philip Wells, scientifique principal et chef du Département de médecine de L’Hôpital d’Ottawa, directeur du Département de médecine de l’Université d’Ottawa et un des auteurs de l’étude, a présenté la recherche le 18 mars 2017 à la 66rencontre scientifique annuelle de l’American College of Cardiology.

« Nous savons grâce aux études antérieures que seulement environ 40 % des patients atteints de thromboembolie veineuse prennent en fait des anticoagulants à long terme, a indiqué le Dr Wells. Nous espérons que cette étude, qui montre que l’anticoagulant rivaroxaban est aussi sécuritaire que l’aspirine, mais aussi beaucoup plus efficace pour prévenir les caillots futurs, convaincra les patients et leurs médecins de prendre à long terme ce médicament capable de prévenir des caillots potentiellement dangereux. »

Lire le communiqué

Personne-ressource pour les médias

Amélie Ferron-Craig
Agente des relations médias
Cell. : 613-863-7221 
aferronc@uOttawa.ca

Haut de page