Des patients atteints de cancer participent au premier essai clinique mondial d'une virothérapie canadienne

Publié le vendredi 10 juillet 2015

Une équipe de chercheurs canadiens a lancé le tout premier essai clinique mondial d'un nouveau traitement expérimental. Ce dernier combine deux virus pour attaquer et tuer les cellules cancéreuses tout en stimulant une réponse immunitaire anticancéreuse. Selon des recherches antérieures menées par cette équipe et des chercheurs dans le monde, cette approche pourrait être très efficace et causer moins d'effets secondaires que les traitements conventionnels de chimiothérapie et de radiothérapie. Il faudra toutefois plusieurs années pour la tester rigoureusement, notamment grâce à cet essai et à tous ceux qui suivront
.
Ce traitement a été découvert et mis au point par David Stojdl, Ph.D. (Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario, Université d'Ottawa), Brian Lichty, Ph.D. (Université McMaster) et John Bell, Ph.D. (L'Hôpital d'Ottawa, Université d'Ottawa), leur équipe de recherche respective et leurs collègues. L'essai clinique, qui est financé par l'Institut ontarien de recherche sur le cancer et coordonné par le Groupe des essais cliniques du NCIC, doit accueillir jusqu'à 79 patients dans 4 hôpitaux au Canada. Un maximum de 24 patients recevra un seul des deux virus; les autres recevront les deux virus, à deux semaines d'intervalle.

Pour de plus amples renseignements, consultez le communiqué de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa

Personne-ressource pour les médias:

Kina Leclair
Agente des relations médias
Bureau : 613-562-5800 (2529)
Cell : 613-762-2908
kleclair@uOttawa.ca

Haut de page