La résistance aux antibiotiques : le moment est venu d'adopter des mesures internationales

Publié le vendredi 24 juillet 2015

La résistance aux antibiotiques constitue une menace pour la santé publique mondiale et demande une action collective énergique. La revue Journal of Law, Medicine and Ethics a publié une série de onze articles traitant des mesures qui s'imposent et des outils pour les mettre en œuvre. Steven J. Hoffman, professeur et directeur du Laboratoire de stratégie mondiale à l'Université d'Ottawa, a corédigé cinq de ces articles. Ce spécialiste des menaces transnationalespour la santé publique y traite des mécanismes, instruments et forums dont nous disposons pour lutter contre ce phénomène à l'échelle planétaire selon des paramètres comme la responsabilité, l'aspect juridique et l'analyse de problèmes mondiaux similaires.

« Une solution complète pour combattre la résistance aux antibiotiques serait de fournir un meilleur accès aux antibiotiques actuellement en circulation aux millions de personnes qui meurent faute d'y avoir accès. Nous devons aussi préserver l'efficacité des antibiotiques actuellement en circulation et encourager la création de nouveaux médicaments pour remplacer ceux qui sont inefficaces. Il est urgent d'agir, car des millions de vies humaines et des milliards de dollars sont en jeu », explique le professeur Hoffman.

La série d'articles présente le point de vue de spécialistes provenant d'un grand nombre de disciplines universitaires et professionnelles ayant chacun une perspective unique sur la promotion de la santé mondiale. À partir de données probantes, les articles montrent comment les États et les acteurs non étatiques peuvent dresser un plan d'intervention complet pour lutter contre la résistance aux antibiotiques. Comment contrôler la résistance aux antibiotiques lorsque les maladies résistantes aux médicaments se propagent au-delà des frontières au gré des voyages? De quels instruments légaux, politiques et économiques avons-nous besoin pour prendre les mesures appropriées?

« La bonne nouvelle en ce qui concerne la résistance aux antibiotiques est qu'elle commence à retenir l'attention au sein des plus hautes instances politiques, ajoute le professeur Hoffman. Mais de réels progrès ne sont possibles que si les pays travaillent de façon concertée et utilisent tout l'arsenal des mécanismes juridiques internationaux. »

Les articles peuvent être consultés en ligne (en anglais). La préparation de cette série a été appuyée par la fondation Dag Hammarskjöld, l'institut norvégien de la santé publique et le réseau mondial indépendant ReAct pour la lutte contre la résistance aux antibiotiques.

Le professeur Hoffman est disponible pour des entrevues en anglais seulement.

Personne-ressource pour les médias

Danika Gagnon
Agente de relations avec les médias
Université d'Ottawa
Bureau : 613-562-5800 poste 2981
Cell. : 613-863-7221
danika.gagnon@uOttawa.ca

Haut de page