Pleins feux sur les nouveaux membres des académies de la Société royale du Canada

Publié le mercredi 14 septembre 2016

Logo Société royale du Canada - Royal Society of Canada Logo

 

Un groupe de 12 chercheurs de l’Université d’Ottawa viendra grossir les rangs des cerveaux les plus brillants du Canada. Cinq d’entre eux ont été élus à la Société royale du Canada et les sept autres ont été admis au Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science.

« Nous félicitons fièrement ces nouveaux membres », a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche. « Tout d’abord ceux de la Société royale du Canada, dont la passion, le savoir et l’expertise inspirent les gens et contribuent à rendre notre monde meilleur. Puis, les nouveaux membres du Collège, qui se profilent déjà comme des chercheurs et professeurs accomplis, et qui deviendront des chefs de file influents dans leur domaine respectif. »

Être élu membre des académies de la Société royale du Canada représente la plus haute distinction pour un savant œuvrant dans les arts, les sciences humaines et les sciences.  Oeuvrant dans des domaines socio-économiques pertinents tels que les questions autochtones, le droit de l’environnement et de la santé, et la francophonie, les nouveaux membres provenant de l’Université d’Ottawa, élus par leurs pairs, sont :

  • Jamie Benidickson - Reconnu pour ses contributions au droit de l’environnement, à l’histoire du droit et à la politique publique en raison de ses analyses approfondies de la gestion des ressources naturelles et de ses recherches interdisciplinaires sur le cadre juridique pour l’infrastructure de l’eau potable.
  • Béatrice Craig - Historienne économique, sociale et culturelle, Béatrice Craig est une spécialiste reconnue de l’émergence des sociétés capitalistes occidentales.
  • Colleen Flood - Titulaire de la Chaire de recherche de l’Université en droit et politiques de la santé, ses recherches portent sur le rôle et la réglementation du financement privé des systèmes de santé, l’architecture juridique adaptée à leur gouvernance et la contribution du judiciaire à un meilleur accès aux soins de santé.
  • Anne Gilbert - Spécialiste de la géographie sociale mondialement connue, ses approches innovantes sur les espaces et territoires des minorités de langue officielle au Canada lui ont valu de multiples honneurs.
  • Sébastien Grammond - Professeur Grammond est un pionnier et l’un des plus éminents spécialistes du droit des autochtones au Canada.

Créé par la Société royale du Canada, le Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science a pour mission de reconnaître les chefs de file émergents parmi les chercheurs qui démarrent leur carrière. Les nouveaux membres provenant de l’Université d’Ottawa cette année, qui se penchent sur des sujets aussi variés que le passage du Nord-Ouest, la cyberintimidation et les nano-aimants, sont :

  • Jane Bailey - Ses recherches examinent les répercussions de la propagande haineuse en ligne, de la pornographie juvénile, de la cyberintimidation fondée sur l’identité et de la distribution non consensuelle d’images privées sur le droit à la vie privée et les droits à l’expression des groupes qui revendiquent l’égalité.
  • Jackie Dawson - Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en environnement, société et politique, son programme de recherche sur les dimensions humaines et politiques du changement environnemental en Arctique continue d’influencer de façon significative les politiques publiques.
  • Pascale Fournier - Détentrice d’une Chaire de recherche de l’Université sur le droit comparatif, elle est renommée pour ses travaux révolutionnaires sur le genre et la religion, au moyen d’entretiens avec des femmes dans différents pays, afin de mettre en lumière l’interaction complexe entre le droit religieux et le droit laïque.
  • Brenda Macdougall - Détentrice de la Chaire de recherche sur les Métis, elle collabore continuellement avec des communautés, des organismes et des décideurs autochtones, contribuant ainsi à l’élaboration de politiques qui reposent sur des faits.
  • Muralee Murugesu - Ses recherches de renommée internationale ont mené à certains des nano-aimants les plus performants qui soient jusqu’ici et elles ont approfondi notre compréhension des propriétés magnétiques inhérentes d’éléments terrestres rares.
  • Chidi Oguamanam - Ses recherches portent sur les relations problématiques existant dans la gouvernance du savoir et explorent la marginalisation des types différents de cadres de connaissances dans le domaine du droit.
  • Alexandre Poulain - Il étudie la manière dont les bactéries détectent et transforment les métaux toxiques afin de développer des stratégies de bioremédiation et des modèles prédisant le destin des polluants dans l’environnement.

L’Université d’Ottawa compte à présent 103 membres au sein de la Société royale du Canada et 13 membres au sein du Collège. Les nouveaux membres seront accueillis par les académies de la Société royale du Canada lors d’une cérémonie officielle qui aura lieu le vendredi 18 novembre 2016 au Centre Isabel Bader, à Kingston (Ontario).

Découvrez les nouveaux membres.

Personne-ressource pour les médias :

Isabelle Mailloux-Pulkinghorn
Gestionnaire (intérim), Relations avec les médias
Cell. : 613-240-0275 
imaillou@uOttawa.ca

Haut de page