Adoption du budget 2021-2022 par le Bureau des gouverneurs

Publié le lundi 31 mai 2021

Pavillon Tabaret - Université d'Ottawa

 

Aujourd’hui, le Bureau des gouverneurs de l’Université d’Ottawa a approuvé le budget 2021-2022, qui permettra à l’Université d’atteindre les objectifs prévus dans le plan stratégique Transformation 2030 en dépit de l’incertitude créée par la pandémie.  

Au cours de la prochaine année, l’Université compte investir des sommes considérables dans la recherche, la modernisation des services administratifs, le recrutement professoral et le renouvèlement des infrastructures. Cela dit, la planification budgétaire 2021-2022 a été difficile à plusieurs égards en raison des contraintes financières imposées par le gouvernement provincial.  

En vertu de la dernière entente de mandat stratégique conclue avec le gouvernement, le montant des subventions provinciales demeurera inchangé. De plus, en janvier 2019, le gouvernement de l’Ontario a imposé une réduction de 10 % des droits de scolarité pour les étudiantes et étudiants canadiens en 2019-2020, puis un gel des droits de scolarité en 2020-2021. Plus tôt ce printemps, il a annoncé que ce gel serait prolongé pour les étudiantes et étudiants ontariens. L’Université d’Ottawa estime que le déficit budgétaire découlant de ces mesures gouvernementales s’élèvera à 57 M$ en 2021-2022. Compte tenu du sous-financement actuel des services en français que l’Université s’est engagée à offrir, le manque à gagner est évalué à 106 M$ pour le prochain exercice, et il continuera de s’accroître au fil du temps. L’Université réitère néanmoins son engagement à maintenir et consolider la Francophonie sur le campus, ainsi qu’à appuyer le français dans le domaine de l’enseignement supérieur en milieu minoritaire en Ontario, à travers le Canada et partout ailleurs au monde. 

Dans le budget 2021-2022 adopté aujourd’hui, l’Université prévoit un déficit de 25 M$ de son budget consolidé, qui englobe le fonds de fonctionnement, le fonds des services auxiliaires, le fonds de dotation, le fonds restreint (recherche) et le fonds d’immobilisations. À lui seul, le déficit projeté du fonds de fonctionnement, qui sert à financer les activités quotidiennes de l’Université, se chiffre à 9 M$. Des pertes de revenus importantes sont aussi prévues pour le fonds des services auxiliaires à cause de la COVID-19. 

Heureusement, l’Université continue d’exceller en recherche puisque ses subventions et ses contrats en projet de recherche pour 2021-2022 sont estimés à 158 M$. L’Université a reçu plus de 79 M$ des trois conseils subventionnaires (IRSC, CRSNG, CRSH) et d’autres sources de financement fédérales et provinciales pour 2021-2022. Elle a également obtenu un nombre accru de chaires de recherche du Canada. Par ailleurs, l’exercice à venir sera riche en projets d’infrastructure de recherche. En effet, cinq des huit projets approuvés par le Fonds d’innovation 2020 de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) qui recevront au total 23,7 M$. C’est aussi l’année prochaine que commenceront officiellement les projets du fonds d’immobilisations au 200, avenue Lees.  

L’Université d’Ottawa a bien entamé notre préparation en vue d’offrir une vie sur le campus active et enrichissante grâce à une combinaison de cours en personne et en ligne, à différentes options de vie en résidence et à de nombreuses activités sportives et extracurriculaires. Si la santé et la sécurité de la communauté universitaire demeurent la priorité, l’Université fait tout en son pouvoir pour proposer à sa population étudiante une expérience sans pareil.  

-30- 

Haut de page