Appui du Sénat de l’Université d’Ottawa envers la communauté de l’UniversitéLaurentienne

Publié le lundi 19 avril 2021

Le pavillon Tabaret à l'Université d'Ottawa

 

L’Université d’Ottawa s’inquiète des conséquences de la restructuration de l'Université Laurentienne pour ses étudiantes et étudiants, le corps professoral et le personnel de soutien.

En conséquence, l’Université d’Ottawa tient à exprimer son soutien à la communauté de l’Université Laurentienne et appelle les gouvernements provinciaux et fédéral à revoir et à augmenter le financement des universités francophones et bilingues en milieu minoritaire pour assurer la vitalité des collectivités franco-ontariennes et autochtones et éviter qu’une telle situation ne se reproduise ailleurs au Canada.

Voici une motion adoptée cet après-midi par le Sénat de l'Université:

 

Proposition de motion : Soutien du Sénat de l’Université d’Ottawa à la communauté de l’Université Laurentienne

 

CONSIDÉRANT               Que la première étape du processus de restructuration sous supervision judiciaire en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies de l’Université Laurentienne s’est soldée par le démantèlement de 69 programmes et la mise à pied d’une centaine de professeurs et de nombreux autres employés;

 

CONSIDÉRANT               Que ces coupures ont été particulièrement dévastatrices dans de nombreux programmes en français dans les arts et les humanités;

 

CONSIDÉRANT             L’impact négatif de l’abolition de programmes qui ont contribué à la décolonisation, la réconciliation et l’autodétermination des peuples autochtones, ainsi qu’à l’apprentissage, la formation et la recherche en études autochtones;

 

CONSIDÉRANT               Que l’épanouissement et la vitalité des collectivités franco-ontariennes et autochtones, notamment dans le Nord de l’Ontario, passent par l’accès à une formation de haute qualité permettant d’assurer le rayonnement de la langue française et des langues autochtones en matière d’enseignement et de recherche;

 

CONSIDÉRANT               Que l’éducation post-secondaire en français en milieu minoritaire fait l’objet d’un sous-financement chronique et qu’en dépit des demandes répétées auprès des gouvernements ontariens successifs, rien n’a été fait pour pallier la vulnérabilité des institutions francophones ou bilingues;

 

LE SÉNAT DE L’UNIVERSITÉ D’OTTAWA

 

EXPRIME                          Son soutien et sa solidarité aux membres de la communauté de l’Université Laurentienne, dont la mission bilingue et triculturelle ainsi que la survie sont menacées;

 

RÉITÈRE                           Son engagement à continuer de lutter pour les droits de la communauté autochtone et de la minorité francophone ontarienne et canadienne, comme elle le fait depuis plus de 150 ans et le fera aussi longtemps qu’il le faudra;

 

DEMANDE                      À l’équipe de direction de l’Université d’examiner toutes les options pouvant atténuer les impacts négatifs de cette situation sur les étudiants et les professeurs-chercheurs;

 

APPELLE                          Les gouvernements provinciaux et fédéral à assurer un financement adéquat aux universités francophones et bilingues en milieu minoritaire, pour éviter qu’une telle situation ne vienne ébranler de nouveau l’enseignement postsecondaire en français ailleurs au Canada.

 

***

Haut de page