Un astronaute canadien participe à une étude ottavienne sur la santé de la moelle osseuse dans l’espace

Publié le mardi 5 mars 2019

David Saint-Jacques, astronaute de l’ASC, dans sa combinaison spatiale

Crédit photo : NASA-Aubrey Gemignani

L’astronaute David Saint-Jacques de l’Agence spatiale canadienne (ASC) participe à une expérience conçue à Ottawa et portant sur la santé de la moelle osseuse dans le cadre de sa mission.

Dirigée par le Dr Guy Trudel, l’étude MARROW est la première au monde à s’intéresser aux effets de l’apesanteur sur la moelle osseuse, qui produit les cellules du sang. Les résultats de l’étude guideront les séjours prolongés dans l’espace et aideront peut-être aussi les patientshospitalisés qui restent alités pendant des semaines durant leur convalescence.

« À bord de la Station spatiale internationale, je mènerai des expériences scientifiques pour des chercheurs du monde entier, déclare le Dr Saint-Jacques. Je réaliserai aussi quelques expériences canadiennes sur les sciences de la santé, dont celles du projet MARROW. Ce type de recherche m’intéresse particulièrement comme médecin parce qu’il aura de retombées concrètes sur la vie des Canadiens. »

Ils sont 14 astronautes, incluant le Dr Saint-Jacques, à s’être portés volontaires pour l’étude MARROW. Durant les 6 mois qu’ils passeront dans l’espace, ils devront prendre eux-mêmes des échantillons d’haleine et de sang, puis continuer à le faire pendant un an après leur retour. L’objectif : comprendre les effets de l’apesanteur sur la santé de la moelle épinière et son processus de régénération après le retour sur Terre.

« Les astronautes et mes patients vivent le même phénomène », déclare le Dr Trudel, chercheur, physiatre au Centre de réadaptation de L’Hôpital d’Ottawa et professeur à l’Université d’Ottawa. « La microgravité dans l’espace affaiblit les muscles et les os. La même chose se produit chez les patients aux soins intensifs qui restent alités pendant longtemps. »

De nombreux chercheurs se rendent au centre spatial Johnston pour présenter leurs projets dans l’espoir de trouver des astronautes volontaires. Contre toute attente et en trois ans seulement, l’équipe du DrTrudel a pu obtenir l’adhésion de 14 astronautes à son projet MARROW.

« Parmi les astronautes que nous avons approchés, très peu ont refusé de participer à l’étude MARROW, affirme le Dr Trudel. Vu leur vif intérêt pour le projet, tout se déroule plus rapidement que prévu. » Selon lui, toutes les données devraient être collectées d’ici 2020 et les résultats publiés peu après.

En plus d’avoir accepté de participer à l’étude, le Dr Saint-Jacques s’est aussi rendu au laboratoire du Dr Trudel pour aider son équipe à adapter leur expérience pour l’espace.

« Le Dr David Saint-Jacques a été très ravi de soutenir l’étude MARROW, déclare le Dr Trudel. Il s’est rendu compte comme médecin de la pertinence de cette expérience non seulement pour aider les astronautes dans l’espace, mais surtout les patients hospitalisés. »

Le recrutement des 14 astronautes n’était que le début du travail qui attend l’équipe du Dr Trudel. Chaque jour, elle doit surveiller les volontaires dans la Station spatiale internationale pour adapter leur expérience ou le matériel à livrer. Selon le Dr Trudel, MARROW est un projet fascinant rempli d’inconnus, notamment la portée des résultats. Le projet a été financé par l’Agence spatiale canadienne.

« La présence d’un astronaute canadien à bord de la Station spatiale international est l’une des contributions les plus remarquables du Canada aux missions spatiales, affirme le Dr Trudel. Cependant, le travail effectué par le Canada dans les domaines de la robotique, de l’intelligence artificielle et de la télémédecine est aussi essentiel au programme spatial et aide les prochaines générations d’astronautes à entreprendre des séjours prolongés. »

Vous trouverez plus de détails sur le projet MARROW du Dr Trudel dans cette vidéo de l’Agence spatiale canadienne, cet article de la revue Tabaret de l’Université d’Ottawa ainsi que dans cette vidéo et cet articlede la NASA. Pour en savoir davantage sur la mission du Dr Saint-Jacques, consultez le site Web de l’Agence spatiale canadienne.

Les recherches réalisées à L’Hôpital d’Ottawa sont rendues possibles grâce aux généreux dons de la collectivité à la Fondation de L’Hôpital d’Ottawa.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.

L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures

L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personne ressource pour les médias

Orian Labrèche
Agent de relations médias
Cell.: 613-863-7221
orian.labreche@uottawa.ca

Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca

Haut de page