Avantages inattendus du vaccin contre la grippe pendant la grossesse

Publié le mardi 22 mai 2012

L'immunisation contre la grippe pendant la grossesse donne lieu à des avantages inattendus pour le bébé, selon les auteurs d'une étude à grande échelle axée sur les populations. Plus particulièrement, l'étude démontre que le vaccin contre le virus H1N1 qui avait été administré pendant la pandémie est lié à une réduction significative du risque de mortinaissance, de naissance prématurée et de faible poids à la naissance.

Des chercheurs de l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa (IRHO), de l'Institut de recherche du CHEO et de l'Université d'Ottawa se sont servis de la base de données sur les dossiers de naissances en Ontario (BORN : Better Outcomes Registry & Network) pour examiner 55 570 naissances qui ont eu lieu en Ontario au cours de la pandémie H1N1. L'article qui en a découlé, « H1N1 Influenza Vaccination during Pregnancy and Fetal and Neonatal Outcomes », a été publié dans l'American Journal of Public Health.

Selon l'étude, comparativement aux femmes enceintes non immunisées contre le H1N1, les mères ayant reçu le vaccin ont eu :
• 34 % moins de chances de donner naissance à un enfant mort-né;
• 28 % moins de chances d'accoucher avant 32 semaines;
• 19 % moins de chances d'avoir un bébé dont le poids à la naissance pour l'âge gestationnel se situe au dernier tiers du rang centile.

« Ces résultats sont tous significatifs, mais surtout le fait que les mères vaccinées avaient le tiers moins de chances d'avoir un enfant mort-né », affirme l'auteur principal, Deshayne Fell, épidémiologiste à BORN Ontario. « Notre étude est l'une des seules assez vaste pour évaluer l'association entre le vaccin contre la grippe donné aux mères et la mortinaissance : une occasion très rare. »

« Ce qui nous a surpris, l'équipe de recherche et moi, c'est l'importance des avantages qu'on a trouvés », déclare Ann Sprague, coauteure et gestionnaire scientifique de BORN Ontario à l'Institut de recherche du CHEO.

Selon l'étude, les mères vaccinées contre le H1N1 et leurs bébés n'ont subi aucun résultat défavorable pendant les semaines avant et immédiatement après la naissance, soit la période périnatale.

« Les résultats de cette étude sont très utiles », affirme le Dr Mark Walker, coauteur et scientifique principal à IRHO, qui est aussi obstétricien à l'Hôpital d'Ottawa et professeur et titulaire de la Chaire de recherche (de niveau1) en recherche périnatale à l'Université d'Ottawa. « Les femmes enceintes sont généralement très conscientes de ce qu'elles ingèrent. Pour les fournisseurs de soins comme moi, cette étude à grande échelle ne démontrant aucun résultat périnatal défavorable du vaccin H1N1 sera d'une extrême utilité pour discuter d'immunisation maternelle. »

De toutes les naissances uniques enregistrées de novembre 2009 à avril 2010, 42 % des femmes avaient été immunisées contre le H1N1, ce qui donne force aux résultats. BORN (Better Outcomes Registry & Network) enregistre les données liées à toutes les naissances en Ontario. Aux fins de cette étude, on a ajouté à la base de données des questions au sujet du vaccin contre le H1N1 avant que celui-ci soit disponible. La base contient également des données démographiques permettant aux chercheurs de faire les corrections nécessaires concernant l'usage du tabac, l'éducation et le revenu; toutefois, comme pour toute étude sur les populations, il n'est pas toujours possible de tenir compte de tous les facteurs d'influence.

Cette étude a été financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). L'Agence de santé publique du Canada a permis l'ajout des questions sur le H1N1 à la base de données BORN. BORN, dont les bureaux principaux sont situés à l'Institut de recherche du CHEO, est financée par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario.

Grâce à un financement additionnel des IRSC, les chercheurs suivent à l'heure actuelle cette cohorte d'enfants pendant leur première année de vie afin d'évaluer tout avantage possible du vaccin à long terme.

Les auteurs de l'article H1N1 Influenza Vaccination during Pregnancy and Fetal and Neonatal Outcomes sont Deshayne B. Fell, Ann E. Sprague, Ning Liu, Abdool S. Yasseen, Shi-Wu Wen, Graeme Smith et Mark C. Walker.

Haut de page