AVIS AUX MÉDIAS : Conférence de clôture — 50e anniversaire de la Commission sur le bilinguisme et le biculturalisme

Publié le vendredi 14 juin 2013

L'Université d'Ottawa et le Commissariat aux langues officielles tiendront la toute dernière conférence de la série d'événements publics organisés pour souligner le 50e anniversaire de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme.

Le premier commissaire aux langues officielles du Canada, Keith Spicer, présentera la conférence de clôture intitulée : La Commission sur le bilinguisme et le biculturalisme 50 ans plus tard : des débuts turbulents, mais un héritage durable? La chancelière de l'Université d'Ottawa, la très honorable Michaëlle Jean, prononcera aussi une allocution.

QUOI : Conférence de clôture de la série sur le 50e anniversaire de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme

QUAND : Le lundi 17 juin à 19 h

OÙ : Pavillon Desmarais, pièce 4101, Université d'Ottawa (55, avenue Laurier Est, Ottawa | Carte)*

L'inscription est obligatoire pour celles et ceux qui souhaitent prendre part à l'événement.

La conférence sera diffusée en direct par webdiffusion. Les questions et les commentaires pour la période de questions qui suivra la conférence peuvent être envoyés à continue@uOttawa.ca.

Cet événement viendra clore une série de conférences qui se sont déroulées depuis février à Ottawa, à Toronto, à Winnipeg, à Montréal et à Moncton, et qui ont mis en valeur l'impact de la Commission sur la société, la politique, l'éducation et la culture au Canada.

À propos de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme

Créée en 1963 par le gouvernement canadien de Lester B. Pearson, la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme, aussi appelée Commission Laurendeau-Dunton, a publié son rapport final et ses recommandations en 1969. Coprésidée par André Laurendeau, éditeur du quotidien Le Devoir, et Davidson Dunton, recteur de l'Université Carleton, la Commission avait pour mandat de faire enquête et rapport sur l'état du bilinguisme et du biculturalisme, et de recommander les mesures à prendre pour que la fédération canadienne se développe d'après le principe de l'égalité entre les deux peuples fondateurs. Les recommandations devaient aussi tenir compte de l'apport des autres groupes ethniques à l'enrichissement culturel du Canada et décrire les mesures à prendre pour sauvegarder cet apport. Les recommandations issues de cette commission d'enquête ont transformé le paysage culturel canadien et apporté d'importants changements aux politiques linguistiques et aux droits de la personne.

RENSEIGNEMENTS :

Néomie Duval
Agente des relations médias internationales
Université d'Ottawa
Bureau : 613-562-5800 poste 2981
Cellulaire : 613-863-7221
neomie.duval@uOttawa.ca

Haut de page