Besoin d’un expert? COVID-19 et les échecs du Canada en matière de droits de la personne

Publié le lundi 5 octobre 2020

femme regardant par la fenêtre

Vous pouvez communiquer directement avec l'experte suivante :

Errol Mendes (anglais seulement)
Professeur titulaire, Faculté de droit – section Common Law; ancien directeur, Centre de recherche et d'enseignement sur les droits de la personne.
 

« Lorsque la COVID-19 a été déclarée pandémie, tout le monde disait que nous y sommes tous ensemble. Six mois plus tard, il est clair que nous ne le sommes pas. Nous avons constaté d'énormes disparités en termes d'impacts de ce virus sur les personnes âgées, les chômeurs et sous-employés, les femmes, les peuples autochtones et les minorités racialisées. En d'autres termes, la majorité de notre population. [...]

J'ai de nouveau été ravi de voir le discours du Trône reconnaître que les femmes ont dû faire face à un fardeau plus lourd à cet égard, ainsi que la déclaration intéressante selon laquelle il y aura une approche féministe intersectionnelle pour remédier à ces inégalités. On a également reconnu la discrimination, mais pas grand-chose en termes de résolution des problèmes d’emploi auxquels les groupes racialisés sont confrontés à long terme.

Voici le hic. Comment nous réconcilier en tant que pays attentif aux inégalités, qui dit au reste du monde que nous sommes des champions de l'inclusion et des droits de l'homme pour tous, et dit au reste du monde qu'il devrait faire mieux? Nous avons beaucoup de travail à faire. »


Le blogue complet du professeur Mendes (en français) sur les échec s du Canada en matière de droits de l'homme sur la COVID peut être consulté ici.

Haut de page