Besoin d'un expert? COVID-19 : la recherche de contacts

Publié le mardi 26 mai 2020

Une personne qui tient un téléphone portable

Les membres des médias peuvent communiquer directement avec les experts suivants :

Karen Eltis  (anglais et français)
Professeure agrégée, Faculté de droit

« L’idée de retracer les individus infectés est « séduisante à court terme », mais les risques de dérapage sont grands, surtout en ces temps exceptionnels. »

« Il n’y a pas de mauvaises intentions. Il y a de bonnes intentions, à ce que je peux voir. La difficulté, avec la technologie, c’est que les conséquences sont toujours inattendues. »

« Le caractère illusoire du consentement à l'ère du numérique est également important. On part souvent du principe que le consentement est une condition préalable, mais cet échafaudage juridique est remis en question à l'ère numérique. »


Les membres des médias peuvent également communiquer directement avec les experts suivants :


Dr Raywat Deonandan (anglais seulement)
Épidémiologiste et professeur agrégé, Faculté des sciences de la santé

« La réouverture de l'économie doit se faire de manière progressive, en tenant compte des meilleures preuves scientifiques disponibles. Avec chaque restriction assouplie, du temps et des efforts devraient être consacrés à l'évaluation des données relatives aux cas afin de déterminer les effets éventuels sur l'épidémie. Ce n'est qu'alors que nous pourrons savoir quelles sont les étapes qui présentent vraiment un faible risque.
De même, tout retour à la pseudo-normalité doit s'accompagner d'une capacité renouvelée de surveillance de la santé publique en matière de dépistage et de recherche des contacts. »

 

Haut de page