Besoin d’un expert? COVID-19 et santé mentale : le sommeil et les rêves durant la pandémie

Publié le jeudi 7 mai 2020

Une petite fille endormie avec son ourson

Dans le cadre de la Semaine de la santé mentale, du 4 au 10 mai 2020, l’équipe des relations médias de l’Université d’Ottawa met en lumière des experts dont les recherches portent sur divers aspects de la santé mentale.

Les membres des médias peuvent communiquer directement avec les experts suivants :

Dr Joseph De Koninck (français et anglais)
Professeur émérite, Faculté des sciences sociales, École de psychologie

Sommeil et rêves

Pourquoi nos rêves sont-ils plus fréquents et plus désagréables en temps de pandémie? Pourquoi sommes-nous plus enclins à nous souvenir de nos rêves pendant cette période difficile?

_____________________________________________________________________

Stuart Fogel (anglais seulement)
Professeur Adjoint, Laboratoire de sommeil, Faculté des sciences sociales, École de psychologie 

« Voici mes 5 conseils pour passer une bonne nuit de sommeil :

1) Le cerveau a soif de régularité : Allez au lit et réveillez-vous à la même heure chaque jour. La plupart des gens ont besoin de 7 à 8 heures de sommeil, mais certains adultes et surtout les enfants et les adolescents en ont besoin de plus.

2) Notre cerveau est réglé sur la lumière : Il est préférable de baisser la lumière avant de se coucher. Recherchez une lumière vive et naturelle le matin. Évitez d'utiliser des appareils avec écran le soir, en particulier dans la chambre à coucher. La lumière émise par les appareils tels que les téléphones intelligents, les tablettes, les ordinateurs et les téléviseurs donne à notre cerveau un mauvais signal (d'alerte).

3) Restez au frais : Gardez votre chambre à coucher au frais. Évitez les bains ou les douches très chauds juste avant de vous coucher. Votre corps a besoin d'une baisse soudaine de sa température corporelle centrale au début du sommeil.

4) Ne soyez pas trop stimulé : Évitez l'alcool, les boissons caféinées, la nicotine et les autres stimulants le soir. Éliminez les sources d'activité diurne telles que le travail, l'école, les impôts, la consommation de nouvelles, si cela vous empêche de dormir.

5) Ralentissez avant de vous coucher : Pratiquez des activités calmes et relaxantes qui ne vous font pas penser à votre liste de "choses à faire" et à vos soucis. Gardez un bloc de papier au chevet de votre lit pour pouvoir écrire et oublier les pensées qui vous occupent pendant la nuit. Cela vous aidera à libérer votre esprit pour des choses plus importantes... comme le sommeil! »

 

Le Dr De Koninck et le professeur Fogel contribuent à la campagne Dormez là-dessus! qui comprend une section sur la manière de promouvoir de bonnes habitudes de sommeil pendant la pandémie de COVID-19.

Haut de page