Besoin d'un expert? Démission du ministre des Finances Bill Morneau

Publié le mardi 18 août 2020

Parlement du Canada

Les membres des médias peuvent communiquer directement avec les experts suivants:

Penny Collenette (anglais seulement)
Professeure auxiliaire, Faculté de droit, Section de common law

« Toute démission du Cabinet est personnellement gênante et politiquement -difficile. Les raisons s'accumulent généralement au fil du temps jusqu'à ce qu'elles atteignent un point culminant. Dans le cas présent, la démission de M. Morneau a fait place à une occasion historique et significative de nommer la première femme ministre fédérale des Finances. »
 

David Moscrop (anglais seulement)
Stagiaire postdoctoral, Département de communication, Faculté des arts

« Les Canadiens se demanderont pourquoi Bill Morneau a démissionné bien après avoir été remplacé et que le programme législatif du gouvernement a évolué. Pendant ce temps, l'histoire d'un ministre des Finances du G7 qui a démissionné pendant une pandémie pour poursuivre le leadership de l'OCDE alors que son pays est confronté à un déficit de 300 milliards de dollars va mettre à mal la crédulité ».
 

Duff Conacher (anglais et français)

Doctorant, Faculté de droit, Section de common law

« Comme beaucoup de personnes qui entrent en politique après avoir été dirigeant d'une grande entreprise, le ministre Morneau a montré peu de compréhension envers le fait que les ministres doivent être justes, équitables et à l'écoute de tout le monde, pas seulement de leurs amis et des dirigeants de grandes entreprises. Espérons que le nouveau ministre des Finances sera plus ouvert à apporter des changements pour s'assurer que les grandes banques et compagnies d'assurance du Canada, ainsi que les autres grandes entreprises et l'ensemble de l'économie, servent tout le monde équitablement et correctement. »

Haut de page