Besoin d'un expert? Élections américaines 2020 – Donald Trump et les contestations judiciaires

Publié le vendredi 6 novembre 2020

Image de Joe Biden et de Donald Trump

Les membres des médias peuvent communiquer directement avec l’expert suivant :

Errol Mendes (anglais seulement)
Professeur titulaire, Faculté de droit – Section de common law

Le professeur Mendes a étudié, enseigné et écrit sur le droit constitutionnel américain.

« La grande différence entre les élections nationales au Canada et aux États-Unis est la façon dont les élections présidentielles américaines et les élections d'État sont organisées et gérées – elles sont constitutionnellement entre les mains des États. C'est pourquoi il y a une grande différence entre la manière dont le vote est organisé, et cela se reflète dans la manière dont les votes en personne et par correspondance sont organisés et déterminés. Au Canada, les élections fédérales sont organisées au niveau fédéral.

L’équipe de campagne de Donald Trump utilise cette différence fondamentale pour contester les résultats qui se dessinent en invoquant une fraude électorale généralisée alors qu'en réalité, la grande majorité de l'organisation du vote a été bien faite, même si la façon dont les votes ont été comptés a varié considérablement. Par exemple, en Pennsylvanie, les votes en personne ont été comptés en premier pour donner à Trump une avance importante, mais une fois que les votes par correspondance ont commencé à être comptés, cela a donné à Biden une nouvelle avance significative. Cette différence parfaitement légale dans l'organisation du vote est à la base des allégations de fraude électorale de Trump en Pennsylvanie et dans d'autres États. Son avance sur Joe Biden se réduit dans d'autres États ayant une organisation de vote similaire, comme l'Arizona, où aucune fraude électorale n'a été signalée.

En résumé, la tentative de Trump de délégitimer un système électoral bien géré par l'État est une attaque massive contre la légitimité de la démocratie américaine et pose – potentiellement – d'énormes défis quant à la manière de rassembler une société profondément polarisée. Ce sera le plus grand défi pour Biden s'il gagne la présidence. »

Haut de page