Besoin d'un expert? Meghan, Harry, les Royaux britanniques et la santé mentale au travail

Publié le lundi 8 mars 2021

Soldat de la garde royale devant le palais de Buckingham

Les membres des médias peuvent communiquer directement avec l'expert suivant :

 

Ivy Lynn Bourgeault (anglais seulement)


Professeure titulaire, Faculté des sciences sociales, et Titulaire de la Chaire de recherche de l’Université sur le genre, la diversité et les professions.

Ivy.Bourgeault@uottawa.ca


« Lorsque Mme Markle parle de la famille royale comme de « La Firme » il est important de noter que la famille royale est une organisation (similaire à toute organisation familiale) qui emploie de nombreuses personnes différentes dans des rôles différents – ce n'est pas seulement une famille. Comme dans toutes les organisations, il existe des préjugés inhérents basés sur le sexe et la racialisation et sur l'intersection de ces deux éléments.

« La santé mentale est stigmatisée en général, et cela est particulièrement stigmatisant pour une personne qui s'identifie comme une femme noire. Comme pour toutes les histoires, il y a des complexités, en termes de la façon dont une personne agit (par exemple, lorsqu'elle a des problèmes de santé mentale) et de la façon dont on s'attend à ce qu'elle agisse (qui est racialisée et sexuée) ».

Haut de page