Besoin d'un expert? Tarifs douaniers américains sur l'aluminium canadien

Publié le mardi 15 septembre 2020

Travailleur pelletant de l'aluminium

Les membres des médias peuvent communiquer directement avec les experts suivants :

Shantanu Dutta (anglais seulement)
Professeur titulaire, Finance, École de gestion Telfer; Boursier Telfer en finance internationale.

shantanu.dutta@telfer.uottawa.ca

« Malheureusement, c'est le pire moment possible pour les deux pays amis de s'engager dans un « jeu tarifaire » aussi inutile. Les États-Unis doivent importer de l'aluminium et le Canada est le pays le plus apte à répondre à cette demande. Compte tenu de l'histoire de la coopération et du partage de renseignements, l'argument de la « menace pour la sécurité » est assez faible ; en outre, étant donné que l'Amérique n'est pas autosuffisante pour satisfaire sa demande intérieure, il est tout à fait raisonnable qu’il importe de l'aluminium d'autres pays et le Canada devrait être le meilleur choix. Ainsi, le Canada peut à juste titre décider d'imposer des mesures de rétorsion pour protéger ses intérêts. »

 


Patrick Leblond (français et anglais)
Professeur agrégé, Faculté des sciences sociales. École supérieure d'affaires publiques et internationales.

pleblond@uottawa.ca
 

Haut de page