Des chercheurs canadiens étudient l'efficacité et la sécurité des vaccins contre la COVID-19 pendant la grossesse

Publié le mercredi 19 mai 2021

Personne enceinte portant un masque

La Dre Deshayne Fell de l’Institut de recherche CHEO et l’Université d’Ottawa mène l’étude Ontario qui utilise les renseignements provenant du registre BORN et le registre de vaccination de la province

Deshayne Fell, scientifique à l'Institut de recherche du CHEO et professeure agrégée dans la Faculté de médecine à l'Université d'Ottawa

Alors que les personnes enceintes ou allaitantes étaient exclues des essais cliniques initiaux des vaccins à ARNm et à vecteur viral contre la COVID-19, des données récentes du monde réel montrent que les vaccins à ARNm contre la COVID-19 sont sans danger pendant la grossesse. Le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire de son Groupe de travail sur l'immunité face à la COVID-19 (GTIC) et de son Groupe de référence sur la surveillance des vaccins (GRSV), investit environ 1,3 million de dollars dans deux équipes de recherche canadiennes – incluant l’Institut de recherche CHEO et l’Université d’Ottawa – afin d’évaluer plus en profondeur l'innocuité et l'efficacité du vaccin chez les personnes enceintes.

La Dre Deshayne Fell mène la deuxième étude qui reliera les renseignements provenant du registre Better Outcomes Registry & Network (BORN) Ontario, qui recueille des données sur chaque bébé né en Ontario, en plus d’être liée au registre de vaccination de la province du ministère de la Santé de l'Ontario (COVaxON).

« Nous surveillerons l’état de santé des mères et de leurs bébés, en comparant les personnes qui ont reçu un vaccin contre la COVID-19 pendant la grossesse, ou juste avant, avec celles qui ne l'ont pas reçu », explique la chercheuse principale de l’étude, Dre Deshayne Fell, scientifique à l'Institut de recherche du CHEO et professeure agrégée dans la Faculté de médecine à l'Université d'Ottawa. « Nous évaluerons également l'efficacité de la vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse en examinant le nombre de personnes qui ont été infectées par le SRAS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19. »

 

  • Cette étude reliera les renseignements du registre de naissances BORN Ontario, dans lequel chaque bébé né en Ontario est enregistré, avec le registre de vaccination de la province du ministère de la Santé de l’Ontario (COVaxON).
  • Les chercheurs suivront l’évolution de la santé des mères et de leurs bébés, en comparant les personnes ayant reçu un vaccin contre la COVID-19 pendant la grossesse, ou juste avant, avec celles qui n’en ont pas reçu.
  • L’étude évaluera également l’efficacité de la vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse en examinant le nombre de personnes qui contractent ensuite une infection à la COVID-19 confirmée en laboratoire.
  • Bien que les premières données probantes recueillies à ce jour sur la vaccination contre la COVID-19 chez les personnes enceintes n’aient pas identifié de problèmes de sécurité, il est extrêmement important de surveiller la santé des mères et des bébés après la vaccination contre la COVID-19 pendant la grossesse durant cette urgence de santé publique. Les résultats de cette étude contribueront à informer pleinement les personnes enceintes, leurs fournisseurs de soins et les décideurs en matière de santé publique.

 

Pour demandes médias :
Paul Logothetis
Agent de relations médias
Cell : 613.863.7221
plogothe@uottawa.ca

Haut de page