Collation des grades de l'automne 2012 : Céline Galipeau et Michèle Thibodeau-DeGuire recevront un doctorat honorifique de l'Université d'Ottawa

Publié le jeudi 25 octobre 2012

L'Université d'Ottawa honorera deux personnalités prestigieuses et plus de 1 700 étudiants recevront un diplôme à la collation des grades de l'automne 2012. De ce nombre, plus de 1 000 finissants et finissantes seront présents à l'une des trois cérémonies pour se voir conférer leur grade par la chancelière de l'Université, la très honorable Michaëlle Jean.

À cette occasion, Céline Galipeau, chef d'antenne à la télévision de Radio-Canada, et Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal, recevront un doctorat honorifique.

Chaque major de promotion aura l'honneur de prononcer un discours d'adieu pendant la cérémonie de sa faculté. Le major de promotion est un titre universitaire attribué à des étudiants qui démontrent un engagement envers la collectivité et qui ont un dossier scolaire exemplaire.

QUOI : Collation des grades de l'automne 2012
QUAND : Le dimanche 28 octobre, à 9 h 30, à 14 h 30 et à 19 h 30
: Centre national des Arts, salle Southam (53, rue Elgin, Ottawa)

Tweets, images, photos d'Instagram, mises à jour de statut sur Facebook et autres contenus Web portant sur la collation des grades seront transformés en blogue en direct au moyen de ScribbleLive.

Voici la liste des cérémonies et des docteures d'honneur
Nota : Les docteures d'honneurs prononceront leur allocution environ 30 minutes après le début de chaque cérémonie.

LE DIMANCHE 28 OCTOBRE

9 h 30 : Cérémonie I – École de gestion Telfer et facultés de Génie, de Médecine, des Sciences et des Sciences de la santé
Véritable pionnière, Michèle Thibodeau-DeGuire a ouvert la voie à ses contemporaines dans les domaines du génie, de la diplomatie, des communications et de la philanthropie. Première femme diplômée en génie civil de l'École Polytechnique de Montréal, elle est devenue la première femme ingénieure-conseil au Québec, mais aussi la première femme déléguée générale du Québec à l'étranger. Présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal depuis 1991, Michèle Thibodeau-DeGuire a mis à profit ses talents de rassembleuse et son énergie débordante pour élever l'organisme au rang de phare dans le domaine de la philanthropie.

Tout au long de sa brillante carrière, l'approche pragmatique et profondément humaine de Mme Thibodeau-DeGuire, sa patience et sa persévérance à toute épreuve lui ont mérité le plus grand respect du milieu communautaire et du milieu des affaires. Elle a reçu les titres de Grande Montréalaise, de Chevalier de l'Ordre national du Québec, de membre de l'Ordre du Canada, de Fellow d'Ingénieurs Canada et de membre de l'Académie canadienne du génie.

14 h 30 : Cérémonie II – Facultés des Arts, de Droit et d'Éducation, et Université Saint-Paul
À titre de première femme chef d'antenne à la télévision de Radio-Canada, Céline Galipeau est un modèle pour toute une génération de femmes qui aspirent à une carrière journalistique aussi prestigieuse. Fille d'un père correspondant à l'étranger et d'une mère rescapée de la guerre du Vietnam, Céline Galipeau a su très jeune qu'elle voulait devenir journaliste pour témoigner de notre monde, de ses beautés comme de ses horreurs, et donner une voix à ceux qui n'en ont pas.

Aussi à l'aise sur le terrain que dans un studio de télévision, Mme Galipeau a amorcé sa carrière à Radio-Canada en 1984 comme reporter avant de devenir animatrice du bulletin Montréal ce soir. Par la suite, elle a notamment été envoyée spéciale à Londres pendant la guerre du Golfe de 1991, correspondante dans la capitale britannique puis en Russie, couvrant entre autres la guerre en Tchétchénie. Au cours de son séjour de quatre ans à Paris, Céline Galipeau a aussi suivi de près des dossiers dramatiques comme ceux de la violence islamiste en Algérie et de la guerre au Kosovo. Mme Galipeau a également été correspondante en Chine, où ses reportages concernant la Conférence mondiale sur les femmes à Pékin lui ont valu un prix d'Amnistie internationale.

19 h 30 : Cérémonie III – Faculté des sciences sociales
Aucun docteur d'honneur

Pour de plus amples renseignements sur les cérémonies, visitez le site Internet de la collation des grades de l'automne.

Haut de page