Déclaration de l’Université d’Ottawa à la suite de la décision du tribunal dans l’affaire Donovan-Foucher

Publié le lundi 25 juin 2018

L’Université d’Ottawa ne se prononcera pas sur la décision rendue aujourd’hui par la Cour de justice de l’Ontario dans le procès de deux anciens joueurs de hockey des Gee-Gees pour agression sexuelle.

Ainsi qu’elle l’a déclaré antérieurement, l’Université a décidé en 2014 de suspendre le programme de hockey masculin en raison de gravité des allégations formulées à l’encontre de certains membres de l’équipe et à la suite des résultats d’une enquête indépendante sur les incidents qui avaient eu lieu à Thunder Bay. Ces résultats mettaient en lumière une inconduite généralisée indigne de toute personne représentant l’Université. La décision rendue aujourd’hui par le tribunal n’affecte aucunement la prise de position de l’Université.

Par ailleurs, l’Université a déposé son mémoire de défense dans un recours collectif connexe. Étant donné qu’il s’agit d’une déclaration suffisamment éloquente, l’Université s’abstiendra de tout commentaire additionnel sur la question.

Depuis 2014, l’Université d’Ottawa a adopté plusieurs mesures importantes pour lutter contre le harcèlement et la violence sexuelle sur le campus, y compris la mise sur pied d’un groupe de travail sur le respect et l’égalité, et la création d’une équipe d’intervention responsable de la mise en œuvre des recommandations du groupe de travail.

Ces efforts entrepris par l’Université ont mené à l’élaboration et l’adoption, en 2016, d’une politique à l’échelle de l’établissement sur la prévention de la violence sexuelle. Notre politique axée sur les personnes survivantes vise à ce que notre campus demeure un lieu où la dignité de chaque être humain est respectée et à ce que l’ensemble de la communauté universitaire puisse compter sur un environnement exempt de harcèlement, de discrimination et de violence sexuelle. En particulier, elle tient compte du fait qu’il est souvent difficile pour les personnes survivantes de briser le silence.

À la suite de la suspension du programme de hockey, l’Université a mis en place de nouvelles mesures dans le but d’aider les étudiants-athlètes, les entraîneurs, les administrateurs et les membres du personnel de soutien à adopter une conduite respectueuse et appropriée. L’Université est convaincue que ces mesures ont créé un cadre positif pour nos étudiants-athlètes et nos entraîneurs.

Le programme interuniversitaire de hockey masculin a repris en 2016-2017. Lors de la dernière saison, l’équipe participait aux éliminatoires pour la deuxième fois consécutive, sous la direction de Patrick Grandmaître.

-30-

 

Haut de page