Le développement de l'esprit analytique : la valeur ajoutée de l'Université d'Ottawa

Publié le lundi 11 août 2014

Tout au long de leur parcours universitaire, les étudiants et étudiantes approfondissent un domaine précis et sont évalués sur les connaissances qu'ils ont acquises. Mais ils cultivent également en filigrane leur raisonnement analytique et leur pensée critique. Ces compétences leur confèrent une longueur d'avance sur le marché du travail et augmentent leur chance de mener une vie remplie et productive. Le rapport d'une étude récente révèle que les étudiants de l'Université d'Ottawa excellent dans ce domaine puisqu'ils se situent parmi les meilleurs dans les tests mesurant les capacités critiques et analytiques.

Pierre Mercier, professeur agrégé à l'École de psychologie et ancien vice-recteur associé à la recherche institutionnelle et planification, a dirigé cette étude en recourant au Collegiate Learning Assessment (CLA), outil de mesure standardisé reconnu qui met en évidence les habiletés critiques et analytiques plutôt que la capacité de simplement retenir des connaissances. Le professeur Mercier a mené un test auprès d'un groupe de 200 étudiants au baccalauréat dans diverses disciplines, réparti en deux cohortes formées respectivement de 100 étudiants de première année et de 100 étudiants de quatrième année. Il a ensuite mesuré l'écart entre les résultats des deux cohortes en tenant compte des habiletés cognitives initiales des étudiants.

Le rapport du projet révèle que les études à l'Université d'Ottawa offrent une valeur ajoutée, ce qui corrobore les commentaires apparaissant de façon récurrente dans les sondages menés auprès des étudiants à la fin de leurs études. En effet, 80 % des étudiants finissants pensent que leurs habiletés analytiques et critiques se sont améliorées pendant leurs années à l'université. « La conclusion la plus intéressante qui se dégage de cette étude est que la différence entre les habiletés cognitives supérieures des étudiants avancés et celles des étudiants de première année à l'Université d'Ottawa se situe bien au-dessus de la moyenne attendue dans les autres universités participantes. Le résultat de nos étudiants est de 87 points plus élevé que les résultats attendus », explique le professeur Mercier. Qui plus est, l'Université d'Ottawa fait partie du peloton de tête formé de 4 % des établissements apportant la plus grande valeur ajoutée pour le développement des habiletés cognitives supérieures.

L'étude a été analysée et ses résultats ont été validés par un tiers, Simon Larose, professeur et chercheur à l'Université Laval. « L'Université d'Ottawa affiche une performance remarquable et la capacité de ses programmes de premier cycle de développer les habiletés cognitives supérieures de ses étudiants est nettement supérieure à celle de la population de référence », souligne le professeur Larose. Selon ce dernier, le projet génère des données pertinentes et intéressantes qui permettent une mesure valide des habiletés cognitives des étudiants de l'Université d'Ottawa et une comparaison avec celles d'autres étudiants d'établissements nord-américains. En outre, les résultats démontrent que les étudiants de l'Université d'Ottawa n'obtiennent pas seulement un diplôme, mais aussi des compétences qui leur seront d'une grande utilité pour atteindre leurs objectifs bien après la fin de leurs études.

Personne-ressource pour les médias

Danika Gagnon
Agente des relations médias
Bureau : 613-562-5800 poste 2981
Cell. : 613-863-7221
danika.gagnon@uOttawa.ca

Haut de page