ÉTUDE : Les Premières Nations du Québec et du Labrador continuent d'adopter les aliments traditionnels, mais les taux d'insécurité alimentaire sont très élevés.

Publié le jeudi 2 mai 2019

Nourriture traditionelle

Les résultats d'une étude qui a eu lieu en 2016 sur l'alimentation, la nutrition et l'environnement des Premières Nations du Québec et du Labrador, récemment publiés, démontrent plusieurs résultats positifs. Quatre-vingt-quinze % des adultes interrogés ont indiqué qu'ils avaient accès aux aliments traditionnels : les aliments couramment consommés comprennent l'orignal, le thé du Labrador et les   bleuets, et près de 80 % des ménages ont participé directement à la récolte.

L’Étude sur l’alimentation, la nutrition et l’environnement chez les Premières Nations (EANEPN) est un partenariat entre les Premières Nations du Québec/Labrador, l'Assemblée des Premières Nations, l'Université d'Ottawa et l'Université de Montréal. Il s'agit de la première étude du genre au Canada. Le rapport récemment publié détaille les habitudes alimentaires, le mode de vie et l'état de santé général de 10 Premières Nations de la région Québec/Labrador.

Aliments traditionnels

Quelque 80 % des participants ont mentionné qu'ils aimeraient avoir accès à plus d’aliments traditionnels qui, lorsqu'ils sont inclus dans le régime alimentaire, constituent une source essentielle de fer et d'autres nutriments essentiels. Les résultats démontrent que le régime alimentaire s'améliore en présence d'aliments traditionnels comme les fraises, le caribou et le saumon.

Bien qu’environ 60 % des ménages aient déclaré chasser et pêcher, plusieurs ont indiqué que le manque de temps et de ressources financières avaient un impact limitatif sur ces pratiques. 

Les analyses des aliments traditionnels soulignent, comme ce fut le cas dans d'autres régions où cette étude a eu lieu, que les avantages de la consommation d'aliments traditionnels l'emportent sur les risques relativement faibles. Cependant, la contamination de la viande par le plomb (les munitions au plomb) demeure une préoccupation majeure.

Exposition au mercure

Soixante-six % de tous les participants ont fourni un échantillon de cheveu contenant du mercure afin d'évaluer l'exposition à ce métal préoccupant pour la santé. Quatre-vingt-quatorze % des échantillons respectaient les lignes directrices; toutefois, les échantillons en provenance des régions plus au Nord affichaient des taux plus élevés. Ces résultats soulignent la nécessité d'une communication soutenue au sujet des risques potentiels, de l'importance des aliments traditionnels incluant des suggestions sur la façon de réduire les risques d'exposition au mercure.

Taux d'insécurité alimentaire élevés

36 % des ménages vivent en situation d'insécurité alimentaire et 8 % d'entre eux souffrent régulièrement de pénuries alimentaires. Bien que les avantages de la consommation d'aliments traditionnels soient évidents, les résultats montrent que les adultes ne consomment pas les quantités recommandées de céréales, de légumes, de fruits et de produits laitiers.

Problèmes majeurs de santé publique

Près de la moitié des participants ont déclaré qu'ils fumaient, 91 % sont en surpoids ou obèses et 25 % vivent avec le diabète. Près d'un tiers d'entre eux ont déclaré qu'ils étaient physiquement actifs et estimaient que leur santé était très bonne.

Qualité de l'eau

L'analyse de l'eau du robinet a été effectuée dans 156 maisons pour déceler la présence de métaux qui peuvent nuire à la santé ou avoir un objectif esthétique. Les métaux se situaient à l'intérieur des valeurs indicatives. Cependant, seulement 52 % des adultes ont déclaré boire régulièrement de l'eau du robinet et 96 % l'utilisent pour cuisiner. 

De faibles concentrations de produits pharmaceutiques ont été trouvées dans les échantillons d'eau de surface et ces concentrations ne devraient pas être nocives pour la santé des communautés.

 

Pour plus d'informations :
Karyne Vienneau
Agente des relations avec les médias
Université d'Ottawa
Cellulaire : 613-762-2908
Karyne.Vienneau@uOttawa.ca

Haut de page