Examen interne : l'Université d'Ottawa agit

Publié le mercredi 25 juin 2014

L'Université d'Ottawa a annoncé aujourd'hui la suspension du programme universitaire de hockey masculin pour la saison 2014-2015. L'Université a également annoncé la mise en œuvre de nouvelles politiques, pratiques et procédures visant la gestion du programme de hockey et des autres sports universitaires, y compris de nouvelles lignes de conduite pour les étudiants-athlètes.

Les décisions ont été prises à la suite de l'examen indépendant mené par des experts externes. En février dernier, l'Université avait rapporté à la police de Thunder Bay l'information reçue sur des allégations d'inconduite de la part de certains membres de l'équipe de hockey lors d'un voyage à Thunder Bay du 30 janvier au 2 février 2014. L'enquête policière se poursuit.

De plus, l'entraîneur-chef et gestionnaire du programme de hockey a été démis de ses fonctions. Bien qu'il n'ait pas participé aux incidents allégués, sa réaction n'a pas répondu aux attentes de l'Université. En particulier, il n'a pas rapporté les incidents à l'Université.

Dans le cadre de l'examen interne, deux experts indépendants dans les domaines de la gestion de sports universitaires, de l'éthique et des processus disciplinaires étudiants ont évalué les politiques, pratiques et procédures de l'Université. L'analyse, préparée par Lorne Adams, professeur agrégé et ancien directeur du service des sports de l'Université Brock, et Manon Vaillancourt, directrice des Services à la vie étudiante de l'Université du Québec à Montréal, est rendue publique aujourd'hui.

Parallèlement, l'enquêteur indépendant Steven Gaon a mené des entrevues liées aux événements de Thunder Bay qui comprennent des allégations de consommation excessive d'alcool et d'inconduite sexuelle. À la lumière des conclusions de M. Gaon, l'Université a décidé que la suspension du programme de hockey masculin, imposée en mars dernier, se poursuivrait jusqu'à la fin de la saison 2014-2015.

Selon les conclusions de M. Gaon, bien que les événements à Thunder Bay représentent un cas isolé, le comportement de certains joueurs a été inacceptable, ne reflétant pas les valeurs de l'Université et ne répondant aucunement aux attentes de l'Université à l'égard de ses étudiants-athlètes. Les résultats de M. Gaon ne seront pas publiés afin d'éviter toute ingérence dans l'enquête policière en cours et de se conformer aux obligations de l'Université en matière de confidentialité.

Au cours de la prochaine année, l'Université travaillera au rétablissement de son programme de hockey masculin.

« Nous avons pris cette affaire très au sérieux », a déclaré Allan Rock, le recteur de l'Université d'Ottawa. « Dans la gestion de ces incidents troublants, nous avons beaucoup appris. Et en nous tournant maintenant vers l'avenir, nous mettrons en œuvre de nouvelles mesures comprenant l'amélioration des formations offertes aux étudiants-athlètes et au personnel. »

L'Université a également créé un groupe de travail sur le respect et l'égalité, dans le but d'évaluer globalement ses politiques et ses pratiques concernant l'ensemble de la population étudiante. Il est prévu que le groupe de travail soumette son rapport à l'automne.

Personnes-ressources pour les médias

Caroline Milliard
Gestionnaire, Relations avec les médias
Université d'Ottawa
Cell. : 613-240-0275
caroline.milliard@uOttawa.ca

Kina Leclair
Agente des relations médias
Université d'Ottawa
Cell. : 613-762-2908
kleclair@uOttawa.ca

Haut de page