L’analyse du cannabis à portée de main

Publié le mercredi 16 octobre 2019

Un plant de cannabis avec un capteur permettant de mesurer le ratio de THC et CBD

Un dispositif simple, capable de détecter et d'analyser la teneur en cannabinoïdes des plants de cannabis en quelques secondes, sera bientôt disponible. Des chercheurs de l'Université d'Ottawa ont mis au point une technologie peu coûteuse et miniaturisée pour permettre aux producteurs de cannabis ainsi qu’aux autorités policières d’effectuer des analyses sur place, sans délai.

Ils ont inventé un capteur permettant de mesurer le ratio des deux principaux composants pharmacologiques du cannabis : le tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD).

La technologie peut rapidement analyser un extrait de plante, ou du cannabis vaporisé ou brûlé, de façon simple, abordable, facile à transporter et accessible à tous.

  • Le THC est le principal composant psychoactif du cannabis qui donne aux consommateurs un « high ».
  • Le CBD est un composé que l'on trouve dans le cannabis. Selon Santé Canada, il ne produit pas un « high » ou une intoxication.
  • Pour des raisons de sécurité, d'efficacité, de contrôle de la qualité et d'application de la loi, l'étiquetage de la teneur en THC et en CBD du cannabis et des produits connexes est obligatoire au Canada.

Cette recherche est le fruit d'une collaboration entre trois professeurs de l'Université d'Ottawa : Dr Adam Shuhendler (Département de chimie et sciences biomoléculaires), Dr Benoît Lessard (Département de génie chimique et biologique) et Dr Cory Harris (Département de biologie). L'étude a été pilotée par Zachary Comeau, un étudiant diplômé.

« L'analyse du cannabis est effectuée régulièrement par des producteurs autorisés afin de caractériser leurs cultures et déterminer le ratio THC:CBD, ce qui leur permet de savoir si leur plante est mieux adaptée à un usage récréatif ou médicinal », a expliqué le Dr Benoît Lessard. « Toutefois, ces tests sont présentement effectués à l'aide de techniques analytiques complexes, lentes et coûteuses. L'accessibilité et la simplicité de notre appareil permettraient non seulement de réduire les coûts et d'accélérer les tests pour les producteurs autorisés, mais aussi de permettre aux consommateurs et aux producteurs à domicile de caractériser le cannabis. Il n'existait auparavant aucune technologie de ce genre pour le contrôle de la qualité du cannabis. »

L'appareil pourrait également être utilisé par les autorités policières.

« Comme le capteur est capable de détecter le THC et le CBD directement à partir d'échantillons vaporisés ou brûlés (de la fumée, par exemple), une analyse rapide et peu coûteuse de l'environnement est également possible, ce qui est important pour appliquer des politiques de tolérance zéro liées au cannabis », a affirmé le Dr Cory Harris. « Par exemple, les policiers peuvent activer le détecteur, ce qui permettrait d'obtenir une lecture objective du THC et/ou du CBD dans un véhicule, où l'usage du cannabis est actuellement interdit par la loi canadienne. »

« Notre capteur peut faciliter le contrôle de la qualité des plants de cannabis à l’échelle industrielle comme à l’échelle domestique, et peut permettre une évaluation sur-le-champ des cannabinoïdes pour faire appliquer et respecter la loi. » - Dr Adam Shuhendler

L'appareil est constitué de transistors organiques à couche mince dans lesquels ont été intégrés des chimiocapteurs.

Puce avec une série de capteurs à base de transistors organiques à couche mince

Puce avec une série de capteurs à base de transistors organiques à couche mince.

La recherche, qui a débuté en 2018, a été entièrement menée à l'Université d'Ottawa. C'est là que les dispositifs ont été fabriqués, exposés au THC et/ou au CBD, et testés.

« Avec ce capteur, nous pouvons mettre à portée de main des techniques complexes de chimie analytique. » - Dr Adam Shuhendler

Les chercheurs ont lancé une entreprise en démarrage nommée Echidna Sensing autour de cette technologie, qui a été brevetée par l'Université d’Ottawa.

Leur étude On-the-Spot Detection and Speciation of Cannabinoids Using Organic Thin-Film Transistors sera publiée dans le numéro d'octobre du journal ACS Sensors.

 

Pour plus d’informations :
Justine Boutet
Agente de relations médias
Cell: 613.762.2908
justine.boutet@uottawa.ca

Haut de page