L'espace, une frontière qui pourrait s'ouvrir si les politiques favorisaient la collaboration entre les entreprises et la recherche

Publié le jeudi 15 juillet 2021

Une fusée décolle à l'installation de SpaceX

L'exploration spatiale ne doit pas forcément être l'apanage des milliardaires. Selon une étude multicas de l'École Telfer de l’Université d’Ottawa, la collaboration entre l'État, les entreprises et les universités pourrait changer la donne

Le professeur Wadid Lamine

Le professeur Wadid Lamine

Tandis qu'Elon Musk, Richard Branson et Jeff Bezos sont engagés dans leur quête spatiale, une étude de l'École de gestion Telfer de l'Université d'Ottawa révèle que l'ultime frontière pourrait ne pas être qu'à la portée des milliardaires si les décideurs et décideuses politiques aplanissaient les obstacles qui entravent la collaboration entre les entreprises et la communauté de recherche.

Le professeur Wadid Lamine et ses collègues ont effectué une étude multicas sur l'entrepreneuriat dans le secteur spatial en Europe, qui a mis en relief le fait que l'innovation ne prend réellement son envol que quand les politiques, les entreprises et les universités créent des alliances.

Les obstacles institutionnels

L'étude révèle que les politiques institutionnelles érigent d'importants obstacles au démarrage d'entreprises dans les secteurs en aval du domaine spatial, en instaurant un climat contraignant qui n'encourage guère la création ou le développement de nouvelles sociétés.

En Europe, le secteur aérospatial étant hautement réglementé, il s'est instauré un climat contraignant qui n'encourage guère la création ou le développement de nouvelles entreprises. Les sociétés françaises Airbus et Thales collaborent et se font concurrence de manière stratégique, avec le soutien de l'État, mais ce cadre concurrentiel dissuade les nouvelles entreprises de s'engager sur le marché.

Promouvoir l’innovation

Pendant ce temps, la collaboration entre la NASA et SpaceX – un projet d'Elon Musk, le fondateur de Tesla – est un exemple probant de la capacité d'innovation du secteur spatial lorsqu'il a le soutien des politiques et de la communauté de recherche.

« La recherche montre que les institutions évoluent et s'adaptent aux transformations et aux changements qui surviennent ou peuvent être transformées par ceux et celles qui repoussent les limites de l'espace entrepreneurial », de dire M. Lamine, professeur agrégé d'entrepreneuriat à l'École de gestion Telfer et auteur principal de l'étude. De tels changements instaurent une dynamique qui permet à l'agentivité entrepreneuriale de s'exprimer. »

L'article « Entrepreneurial space and the freedom for entrepreneurship: Institutional settings, policy, and action in the space industry » est publié dans le Strategic Entrepreneurship Journal.

Demandes des médias :
Paul Logothetis
Agent de relations medias
Cell : 613.863.7221
plogothe@uottawa.ca

Haut de page