L'impact de l'âge d'une mère sur la reproduction de ses filles

Publié le mardi 18 février 2020

Femelle marmotte à ventre jaune

Femelle marmotte à ventre jaune au Laboratoire biologique des montagnes Rocheuses. Crédit photo : Svenja B. Kroeger

Les femelles nées de mères plus âgées semblent mieux se reproduire tout au long de leur vie, mais elles vieillissent plus vite aussi, selon une étude de l'Université d'Ottawa et de l'Université d'Aberdeen sur les marmottes à ventre jaune.

« Nous avons été surpris de constater le contraire de ce qui est prédit par la théorie pour les individus vieillissants », a déclaré l'auteure principale de l'étude, Dre Svenja Kroeger, de l'Université d'Aberdeen. « Le fait de naître d'une mère plus âgée n'était pas nuisible, mais plutôt bénéfique pour la reproduction. Les femelles qui sont nées de mères plus âgées ont produit plus de descendants au cours de leur vie que celles nées de mères plus jeunes. »

Julien Martin, professeur agrégé au département de biologie de l'Université d'Ottawa, Svenja Kroeger, son ancienne doctorante à l'Université d'Aberdeen (Écosse), Daniel Blumstein (Université de Californie Los Angeles - UCLA), Kenneth Armitage (Université du Kansas) et Jane Reid (Université d'Aberdeen) ont effectué des analyses statistiques en utilisant l'une des plus anciennes études à long terme sur les mammifères sauvages vivant en liberté, l'ensemble des données sur les marmottes à ventre jaune vivant dans et autour du Laboratoire biologique des montagnes Rocheuses dans les Rocheuses du Colorado.

Les chercheurs ont eu accès à des informations détaillées couvrant une période de près de 20 générations et ont examiné le nombre de descendants que chaque femelle a eu chaque année de sa vie.

Ils ont également examiné comment le nombre de descendants d'une femelle différait selon l'âge, et comment la reproduction des femelles différait selon l'âge de leur mère au moment de la naissance.

« Nous avons découvert que le vieillissement d’une femelle était affecté par l’âge de la mère à la naissance, et que cela dépendait, entre autres, des conditions environnementales auxquelles la femelle était exposée », a expliqué la Dre Kroeger.

Une mère marmotte à ventre jaune et son petit

Une mère marmotte à ventre jaune et son petit au Laboratoire biologique des montagnes Rocheuses. Crédit photo : Julien G. A. Martin

Ces travaux ont des implications directes sur notre compréhension de la sénescence — soit la façon dont les organismes se détériorent avec l'âge.

« De nombreux travaux antérieurs supposaient que l'âge d'un individu agissait directement sur la réduction de sa performance, en lien avec la sénescence », a expliqué le Dr Julien Martin. « Cependant, nous avons démontré que l'âge d'un parent affecte également les performances de sa progéniture tout au long de sa vie. Notamment, nos résultats montrent que le nombre de descendants produits par les marmottes à tout âge et tout au long de leur vie (appelé succès reproductif à vie) dépend à la fois de leur propre âge et de l'âge de leur mère à la naissance. »

Les chercheurs estiment que leurs travaux devraient inspirer d'autres études sur le vieillissement afin d’étudier ces effets « intergénérationnels ».

« À ce jour, il existe peu de preuves dans les populations naturelles qui montrent que l'âge de la mère est important pour la réussite de sa progéniture à l'âge adulte, sans parler de son vieillissement », a ajouté le Dr Martin.

La recherche a été menée entre 2016 et 2019, principalement à l'Université d'Aberdeen en Écosse. Tous les travaux de terrain ont été effectués dans la vallée de l'East River, au laboratoire biologique des montagnes Rocheuses au Colorado.

L'article Older mothers produce more successful daughters a été publié dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

 

 

Pour les demandes médias :
Justine Boutet
Agente de relations médias
Cellulaire: 613.762.2908
Haut de page