Sous la loupe : les stratégies de l'industrie alimentaire pour influencer les politiques nutritionnelles

Publié le mercredi 29 janvier 2020

Two plates of food

Nous savions que l'industrie des aliments et des boissons tenait un rôle important dans l’élaboration de l’environnement alimentaire et des politiques nutritionnelles. Ce que nous ignorions était la teneur de l’impact que ces derniers ont sur ce que nous décidons de mettre dans notre assiette.

Un groupe de chercheurs de l'Université d'Ottawa a entrepris d'examiner la fréquence et la nature des interactions entre Santé Canada et des intervenants de l'industrie. Il s'agit de la première étude à analyser les stratégies utilisées par l'industrie pour influencer la politique nutritionnelle au Canada.

La recherche a été menée par Darrell Vandenbrink, étudiant en quatrième année de médecine à l'Université d'Ottawa, Elise Pauzé, diététicienne agréée qui détient une maîtrise en sciences interdisciplinaires de la santé, et la Dre Monique Potvin Kent, professeure agrégée à l'École d'épidémiologie et de santé publique de l'Université d'Ottawa.

Dre Potvin Kent a répondu à nos questions :

 

1- Comment l'étude a-t-elle été menée?

« En octobre 2016, Santé Canada a lancé la Stratégie en matière de saine alimentation qui comprend six grandes initiatives visant à améliorer le paysage alimentaire et nutritionnel au pays. Dans un esprit de transparence, Santé Canada a publié sur son site web toutes les communications entre Santé Canada et les intervenants liés à la Stratégie en matière de saine alimentation, à l'exception des soumissions écrites pour des consultations officielles. Nous avons catégorisé et analysé qualitativement les documents provenant des interactions entre Santé Canada et les intervenants d'octobre 2016 à juin 2018. »

2- Quels sont les principaux résultats ?

« Nous avons constaté qu'un total de 208 interactions concernant la stratégie en faveur d'une alimentation saine ont eu lieu au cours de cette période et que parmi celles-ci, 56 % ont impliqué des acteurs de l'industrie. Les intervenants de l'industrie étaient plus susceptibles d'initier des interactions avec Santé Canada (94 % de leurs interactions) que les intervenants qui ne proviennent pas de l’industrie (49 %). »

« Nous avons également constaté que l'étiquetage sur le devant des emballages était le sujet le plus fréquemment abordé par les intervenants de l'industrie (discuté dans 49 % des interactions impliquant l'industrie). »

« Une grande variété de stratégies a également été utilisée par l'industrie dans ses tentatives d'influencer la politique. Parmi les plus fréquemment identifiées, on retrouve "encadrer le débat sur l'alimentation et les questions de santé publique", "promouvoir la déréglementation", "former la base de données", "souligner l'importance économique de l'industrie", et "développer et promouvoir des alternatives aux politiques proposées". »

« Ces résultats sont similaires à ceux des études réalisées dans d'autres pays, mais c'est la première fois que l'on constate l'utilisation de ces stratégies au Canada. »

3- Quelles sont les recommandations ?

« Nos recherches démontrent que les acteurs de l'industrie sont très actifs dans leurs tentatives d'influencer les politiques nutritionnelles canadiennes. Les décideurs politiques et les défenseurs de la santé publique devraient être conscients de ces stratégies afin que des politiques alimentaires et nutritionnelles équilibrées et efficaces puissent être développées. »

L’article Strategies used by the Canadian food and beverage industry to influence food and nutrition policies a été publié aujourd’hui dans la revue International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity.

Darrell Vandenbrink et Dre Monique Potvin Kent sont disponibles pour des entrevues en français et en anglais.

 

Pour plus d'informations :
media@uottawa.ca

 

Haut de page