L’Université d’Ottawa annonce une approche globale pour combattre le racisme et la discrimination sur le campus

Publié le jeudi 20 juin 2019

OTTAWA, jeudi 20 juin 2019 – Le recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont, a annoncé aujourd’hui la mise en place d’une approche globale pour contrer le racisme et la discrimination sur le campus.

Cette approche comprend plusieurs mesures annoncées plus tôt, notamment la nomination d’une enquêtrice indépendante, Me Esi Codjoe, qui a le mandat d’enquêter sur un incident survenu sur le campus le 12 juin dernier entre un étudiant et un agent du Service de la protection. Cet incident a donné lieu à des allégations de racisme, de profilage racial et de harcèlement.

L’enquêtrice déterminera également si les politiques et les procédures de l’Université ont été correctement appliquées lors de l’incident. Elle examinera aussi les politiques et procédures du Service de la protection de l’Université d’Ottawa ainsi que leur application dans le contexte général de la Loi sur l’entrée sans autorisation. Elle se prononcera ensuite sur les effets de ces politiques et procédures sur les membres de groupes racisés sur le campus. Son rapport sera rendu public dans les limites imposées par la législation sur la protection de la vie privée.

En plus du rapport de l’enquêtrice, le recteur a annoncé quatre mesures intérimaires pour combattre le racisme et promouvoir la tolérance et l’inclusion sur le campus. Ces mesures seront mises en place cet été afin de veiller à ce que le campus soit plus sécuritaire, tolérant et inclusif lorsque le semestre d’automne débutera. Ces mesures incluent:

  • Un examen immédiat de l’interprétation et de l’application du règlement33, notamment la section8, qui confère l’autorité au Service de la protection d’exiger des personnes qui se trouvent sur le campus une preuve d’identité;
  • Un programme de sensibilisation culturelle amélioré et mis à jour sera dispensé aux agentes et agents du Service de protection afin de s’assurer que ces employés connaissent les pratiques exemplaires dans ce domaine essentiel et seront équipés pour interagir avec les membres de notre communauté et avec le public;
  • Un système de traitement des plaintes robuste et efficace conçu de manière à offrir un espace sécuritaire où les membres de la communauté universitaire et du public sont à l’aise de formuler des plaintes au sujet de leurs interactions avec l’Université, et où les plaintes sont traitées rapidement, efficacement, et de manière impartiale et transparente;
  • La création du Comité du recteur pour un campus exempt de discrimination qui conseillera le recteur sur les moyens de combattre le racisme et de promouvoir la tolérance, l’acceptation et l’inclusion partout sur le campus de l’Université d’Ottawa et au sein de notre communauté.

La composition du comité sera annoncée sous peu.

 

-30-

Haut de page