L’Université d’Ottawa crée une bourse d’études commémorative pour honorer les victimes du vol PS752

Publié le mardi 21 janvier 2020

L’Université d’Ottawa a lancé aujourd’hui un nouveau fonds de bourses d’études à la mémoire de ses trois étudiants qui ont perdu la vie le 8 janvier 2020, dans le tragique écrasement du vol PS752 de la compagnie Ukraine International Airlines.

Mehraban Badiei Ardestani, Saeed Kadkhodazadeh Kashani et Alma Oladi avaient choisi d’étudier à l’Université d’Ottawa et revenaient d’Iran après avoir rendu visite à leur famille pendant les vacances des Fêtes.

« La communauté de l’Université d’Ottawa s’est réunie le 10 janvier dernier pour pleurer la perte de ces brillants esprits, tous déterminés à faire une différence. Nous pleurons leur perte pour notre communauté, sans compter l’impact positif qu’ils auraient sûrement eu sur le monde qui les entourait », a déclaré Jacques Frémont, recteur et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa. « La mise sur pied de ces bourses est notre façon non seulement d’honorer leur mémoire, mais aussi d’aider des étudiants à poursuivre leurs études. »

Les nouvelles bourses d’études à la mémoire des étudiants iraniens seront décernées chaque année à des étudiantes ou étudiants iraniens de l’Université d’Ottawa qui ont besoin d’aide financière. L'Université égalera tous les dons jusqu'à un total maximum de 100 000 $. Ces bourses d’études ont été créées en collaboration avec le Centre sur les politiques scientifiques canadiennes (CPSC).

Mehrdad Hariri, directeur général et président du CPSC, a déclaré que la réaction des Canadiens de partout au pays avait été extraordinaire.

« Cet événement tragique a été une immense perte de talents pour la communauté scientifique, qui a vu disparaître d’un coup au moins 85 de ses membres. Il est important de se souvenir de ce drame et de ceux qui ont perdu la vie; et il est encourageant de voir que l’Université d’Ottawa et d’autres universités créent des fonds commémoratifs et des bourses d’études à la mémoire des victimes afin de poursuivre leur contribution à la science canadienne. Je tiens à remercier l’Université de prendre part à cette importante initiative. »

Les nouvelles bourses seront gérées par le Bureau du développement de l’Université d’Ottawa et offertes aux étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs. Les dates limites pour y présenter une demande n’ont pas encore été déterminées.

Pour en apprendre plus au sujet de Mehraban Badiei Ardestani, Saeed Kadkhodazadeh Kashani et Alma Oladi.

 

Pour plus d’informations : media@uottawa.ca

Haut de page