L'Université d'Ottawa lance la construction d'un complexe de calibre mondial en sciences et en génie : Ottawa en voie de devenir une super puissance en photonique et en géosciences

Publié le mardi 25 septembre 2012

L'Université d'Ottawa a lancé officiellement aujourd'hui les travaux de construction du Complexe de recherche avancée (CRA), prenant ainsi un pas de plus pour faire d'Ottawa une super puissance en sciences et en génie au pays et dans le monde.

Le CRA de l'Université d'Ottawa abritera sous un même toit deux domaines de recherche différents, mais tout aussi fascinants l'un que l'autre : le nouveau Centre de recherche en photonique avancée et un réseau de laboratoires à la fine pointe de la technologie pour les recherches en géosciences.

« Ce n'est pas par hasard qu'un tel complexe soit en construction ici, à Ottawa, sur notre campus », a dit Allan Rock, recteur et vice-chancelier de l'Université d'Ottawa. « Nulle part ailleurs nous ne retrouvons cette combinaison gagnante que nous avons su mettre en place : des chercheurs de renommée mondiale, une vaste expertise en sciences et en génie ainsi que des partenaires privilégiés des secteurs public et privé. »

« Aujourd'hui, avec la construction de ce complexe, nous sommes résolument en voie de devenir l'épicentre géo-scientifique du Canada et la capitale mondiale de la photonique », a poursuivi M. Rock.

L'Université d'Ottawa tient à souligner l'engagement et la contribution exceptionnelle des gouvernements du Canada et de l'Ontario pour la construction du CRA, l'achat des équipements ultramodernes, l'octroi de bourses et le développement de nouveaux projets de recherche.

Le gouvernement Harper investit 5,5 millions de dollars dans la construction de ce nouveau complexe, par l'entremise des Fonds de l'avant-garde et des initiatives nouvelles de la Fondation canadienne pour l'innovation. Une somme additionnelle de 7,2 millions de dollars servira à doter d'équipement ultramoderne deux des laboratoires qui seront aménagés ici. « Grâce aux fonds destinés à bonifier l'infrastructure de recherche en sciences fondamentales au pays, le gouvernement permet au Canada de recruter des cerveaux et de se classer en tête du G-7 quant aux dépenses consacrées à la recherche-développement dans le milieu de l'enseignement supérieur. Ces fonds contribuent aussi à renforcer notre économie et à favoriser l'innovation, ce qui permet de générer des retombées sociales importantes pour toute la population canadienne », a déclaré le ministre d'État (Sciences et Technologie), l'honorable Gary Goodyear.

Faire d'Ottawa la capitale mondiale de la photonique
Forte de la révolution en photonique amorcée dans les années 70 par le Conseil national de recherches du Canada et poursuivie par des entreprises comme Cienna, Cisco et JDS, l'Université d'Ottawa a mobilisé une équipe exceptionnelle de chercheurs de calibre mondial capable de faire le pont entre la théorie, la recherche et la science appliquée en photonique.

Le CRA mettra à la disposition de ces experts de différentes disciplines (physique, génie, etc.) des installations et des équipements ultramodernes. Les laboratoires du CRA seront totalement isolés des vibrations environnementales et de tout changement de température et d'humidité.

« Ce nouvel environnement suscitera des échanges et une synergie entre les différents experts de la photonique comme jamais auparavant. Notre collaboration avec les autres centres d'excellence partout dans le monde s'en trouvera améliorée », s'est réjoui le professeur Paul Corkum, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en photonique de l'attoseconde.

Spectromètre de masse par accélérateur unique au Canada
C'est dans le CRA de l'Université d'Ottawa que l'on trouvera un réseau de laboratoires modernes en géosciences, y compris la prochaine génération du spectromètre de masse par accélérateur, une technologie canadienne utilisée partout au monde pour mesurer les traces de radionucléides. L'équipe qui travaille sur le spectromètre actuel à l'Université de Toronto depuis plus 30 ans déménagera à Ottawa dès l'ouverture du Centre et la mise en fonction du nouveau spectromètre. Ottawa accueillera donc le seul et unique appareil de ce genre au pays.

C'est avec le spectromètre que sont réalisées les recherches environnementales les plus poussées et diverses initiatives dans le domaine des ressources naturelles, du climat et de la santé.

« Déjà reconnue comme épicentre pour la recherche en géosciences, Ottawa a été choisie pour accueillir le prochain spectromètre de masse par accélérateur à la suite de consultations pancanadiennes », a expliqué Ian Clark, pionnier dans l'application de la spectrométrie de masse à l'analyse environnementale et aux sciences de la Terre. « Cet équipement et tous les autres laboratoires modernes feront du Centre un lieu où convergeront les chercheurs de partout dans le monde! »

Les découvertes scientifiques des deux équipes d'éminents chercheurs en photonique et en géosciences se traduiront par l'avènement de nouvelles technologies qui amélioreront le bien-être de la population. Il pourrait en découler, par exemple, de meilleurs diagnostics médicaux, des télécommunications plus rapides, l'enfouissement sécuritaire des déchets nucléaires et le développement de l'énergie solaire.

L'Université d'Ottawa, en voie de devenir une puissance en sciences et en génie
Le lancement de la construction du CRA coïncide avec la publication d'un rapport qui classe l'Université d'Ottawa au quatrième rang au Canada en sciences et en génie. Faisant partie des 10 meilleurs établissements de recherche au Canada, l'Université d'Ottawa a vu la qualité des recherches en sciences et en génie s'améliorer et leur nombre augmenter de façon significative.

L'entreprise Xerox, qui a parrainé le lancement d'aujourd'hui, a d'ailleurs profité de l'événement pour annoncer qu'elle financera une bourse de recherche aux études supérieures en photonique.

« Il y a plus de 30 ans, nous avions promis de consentir des investissements stratégiques dans l'infrastructure du savoir au Canada », a déclaré Emechete Onuoha, vice-président à la citoyenneté et aux affaires gouvernementales, Xerox Canada. « Aujourd'hui, comme entreprise multinationale en technologie du document orientée sur le service, Xerox est la seule au monde dont la participation à des recherches avancées au Canada fait partie de son mandat mondial. Grâce au CRA, l'Université d'Ottawa établit une véritable plateforme de recherche en photonique ce qui rejoint nos propres efforts pour favoriser l'innovation au Canada. »

 favoriser l'innovation en photonique et en géosciences / The Advanced Research Complex—Fostering innovation in photonics and geoscience

Consulter notre page sur Flicker [lien externe en anglais] pour voir des images du CRA et des photos de l'inauguration des travaux de construction.

Haut de page