L’Université d’Ottawa rend public le rapport du Comité sur la liberté académique

Publié le jeudi 4 novembre 2021

Pavillon Tabaret

C’est aujourd’hui que l’Université d’Ottawa rend public le rapport final du Comité sur la liberté académique, présidé par l’ancien juge de la Cour suprême du Canada, l’honorable Michel Bastarache (C.C, c.r.).

Le mandat de ce comité, lancé le 30 mars dernier par Jacques Frémont, président et vice-chancelier de l’Université d’Ottawa visait à aider l’Université à mieux remplir sa mission d’enseignement, de recherche et de services aux membres de notre communauté, tant francophones qu’anglophones.

« Ce rapport de grande qualité témoigne, si besoin était, de l’importance fondamentale de la liberté académique pour l’Université d’Ottawa (comme pour toute université) et des défis associés à sa mise en œuvre concrète, au quotidien. Au nom de l’Université d’Ottawa, je tiens à remercier tous les membres du Comité, en particulier Me Bastarache, pour l’ampleur du travail accompli au cours des derniers mois », déclare Jacques Frémont. 

Ce rapport constitue la pierre d’assise de l’exercice qui attend maintenant la communauté universitaire, qui devra en saisir la dimension, s’approprier son contenu et ses recommandations et discuter des tenants et aboutissants.  

« Le rapport met de l’avant des solutions pratiques et trace la voie à suivre pour ancrer encore davantage la culture de la liberté académique, qui comprend la liberté d’expression, au cœur de notre vie universitaire. Nous recevons avec intérêt les recommandations contenues au rapport, et nous agirons avec célérité pour les mettre en œuvre dans les meilleurs délais », souligne le recteur.

La prochaine étape s’amorcera le 22 novembre. Le rapport sera alors présenté au Sénat de l’Université, lieu par excellence des discussions sur les questions de gouvernance universitaire.

 

Pour informations additionnelles :
Isabelle Mailloux
Chef, Relations de presse
Université d'Ottawa
imaillou@uottawa.ca

Haut de page