De médecins à artistes : la médecine à l’ère de l’impression 3D

Publié le vendredi 16 février 2018

 

En rencontrant son premier patient souffrant d’une grave malformation au visage, le Dr Frank Rybicki, professeur et directeur du Département de radiologie de l’Université d’Ottawa, a compris que son défi consisterait à allier l’art à la médecine dans ses efforts de restauration.

Grâce aux implants produits par imprimante 3D, les médecins sont désormais capables de restituer certaines fonctions du visage telles que la mastication, la déglutition, la respiration et la parole. Or, la technologie leur permet également de faire preuve de créativité et de sculpter la forme que prendront ces réparations. Le Dr Rybicki, expert de renommée internationale dans ce domaine en pleine émergence, a fondé le groupe d’intérêt spécial de la Société nord-américaine de radiologie, dont il a également été le premier président.

Dans The Art of Medicine, un article publié dans le numéro du 17 février 2018 de la revue The Lancet, le Dr Rybicki encourage le lectorat – des professionnels de la santé provenant des quatre coins du monde – à s’intéresser d’un point de vue artistique au domaine de l’impression médicale 3D.

« J’ai découvert que la créativité inhérente à l’impression 3D en fait une forme d’art médical, les “médecins-artistes” étant appelés à travailler dans un autre genre de studio : l’hôpital », explique le Dr Rybicki.

« Cette approche équilibrée entre art et technologie nous offre une occasion unique d’améliorer la qualité de vie des patients grâce à l’impression 3D. »

L’hiver dernier, l’Hôpital d’Ottawa a lancé le premier programme d’impression médicale 3D en milieu hospitalier, qui a révolutionné la façon dont les médecins produisent des modèles pour planifier des chirurgies complexes et s’exercer à les réaliser, créent des prothèses pour les patients et explorent de nouvelles possibilités de recherche. Le programme a entraîné une diminution des dépenses globales, en plus d’améliorer la qualité des services aux patients.

Les personnes qui désirent en apprendre plus sur les dernières percées en impression 3D peuvent découvrir certaines des œuvres d’art du Dr Rybicki et de son équipe en visitant l’exposition permanente du Musée des sciences et de la technologie du Canada à Ottawa.

 

Personne-ressource pour les médias :

Isabelle Mailloux Pulkinghorn

Gestionnaire des relations avec les médias, par intérim

Université d'Ottawa

613-240-0275 | imaillou@uOttawa.ca

Haut de page