Mettre fin aux crimes violents : Le Canada devrait-il faire plus ?

Publié le lundi 13 mai 2019

Image représentant des crimes violents

Dans un nouveau livre intitulé The Science and Secrets of Ending Violent Crime, le professeur Irvin Waller, professeur à l'Université d'Ottawa, explique quelles mesures ont été scientifiquement prouvées pour prévenir les crimes violents et comment le Canada devrait les mettre en œuvre.

Malgré le fait que le Canada dépense 22 milliards de dollars pour le maintien de l'ordre, les tribunaux et les prisons, le pays détient le taux annuel d'homicides par habitant le plus élevé des pays du G7, après les États-Unis, et les taux d'homicides chez les peuples autochtones sont six fois plus élevés que chez les non-Autochtones.

Le livre présente des arguments convaincants en faveur du passage d'un système de justice pénale surchargé de travail à des investissements judicieux dans la prévention, avant que le crime ne se produise. Il décrit les sept éléments essentiels d'une mise en œuvre réussie. Il s'agit notamment d'un plan fondé sur un diagnostic des problèmes qui met en œuvre les solutions efficaces en mobilisant les secteurs les plus aptes à les résoudre et à mobiliser le public.

L'auteur, Irvin Waller, est un expert internationalement reconnu en matière de prévention du crime et de droits des victimes. Il demande l'adoption d'une loi nationale sur la prévention du crime et la santé publique afin d'aider tous les ordres de gouvernement à utiliser la science pour mettre fin aux crimes violents en investissant dans des solutions efficaces et fondées sur des preuves.  Les solutions qui se sont avérées efficaces comprennent celles qui ciblent les jeunes et les familles en difficulté, l'amélioration des aptitudes à la vie quotidienne et les partenariats proactifs avec les services de police. 

Pour sauver des vies et prévenir la victimisation en appliquant ses recommandations, il faudrait un changement fondamental dans la politique du gouvernement ; un changement qui éviterait de trop compter sur la réaction aux crimes pour plutôt investir dans une prévention intelligente avant qu'un crime ne se produise. La solution exige que le gouvernement fédéral fasse preuve de leadership en adoptant une Loi sur la santé publique et la prévention du crime. 

QUOI : Lancement du livre : The Science and Secrets of Ending Violent Crime
QUAND : le jeudi 16 mai à 17 h.
: Pièce W110, Édifice Wellington, 1 rue Wellington

Demandes médiatiques

Karyne Vienneau
Agente de relations avec les médias
Cell: 613-762-2908
Karyne.Vienneau@uOttawa.ca


 

Haut de page