Mission monarque – Des citoyens à la rescousse des papillons monarques

Publié le mercredi 8 juin 2016

En réponse à une baisse des observations de monarques de l’ordre de 50 % au Canada et de 75 % au Québec en 2015, des chercheurs se tournent vers le public pour mener une vaste étude sur les monarques et leurs habitats de reproduction. La disparition des sites où poussent les asclépiades, plantes qui servent aux monarques d'habitats de reproduction et de nourriture pour leurs chenilles, serait notamment responsable du déclin de leur population.

Des chercheurs de l’Insectarium de Montréal, de l’Université d’Ottawa, de l’Université du Québec à Rimouski et de l’Université de Calgary ont uni leurs efforts pour lancer Mission monarque, un projet qui invite les citoyens à sortir en nature, à repérer les asclépiades, à compter le nombre d’œufs, de chenilles et de monarques qui s’y trouvent et à partager leurs observations sur le site Web de Mission monarque. Comme pour Bumblebeewatch.org, un projet similaire portant sur les bourdons, la participation du public à Mission monarque aidera les chercheurs à comprendre les raisons du déclin de la population de cette espèce migratoire et à cerner diverses mesures que les Canadiens peuvent mettre en œuvre pour aider à la rétablir.

« Il existe de vastes habitats de reproduction pour les monarques dans le sud du Canada, mais nous ne les avons pas protégés au cours de la dernière décennie, période pendant laquelle la population de monarques a connu un important déclin. Nous avons maintenant l’occasion de mobiliser les Canadiens en leur permettant d’en apprendre plus sur les insectes pollinisateurs comme les monarques et sur les mesures à prendre pour rétablir leur population », explique Jeremy Kerr, professeur de biologie et titulaire de la Chaire de recherche de l'Université d’Ottawa en macroécologie et en biologie de conservation. Jeremy Kerr est l’un des principaux chercheurs impliqués dans le projet Mission monarque.  

Pour de plus amples renseignements :

Communiqué de l’Insectarium de Montréal
Macroecology and Conservation @uOttawa (en anglais seulement)

Personne-ressource pour les médias :

Amélie Ferron-Craig
Agente des relations médias
Cell: 613-863-7221
aferronc@uOttawa.ca

Haut de page