ORION relocalise son point de présence à l'Université d'Ottawa pour améliorer la résilience du réseau

Publié le mardi 13 avril 2021

Profil arrière d'un homme en costume à un bureau utilisant un ordinateur

ORION, le réseau de recherche, d'éducation et d'innovation de l'Ontario, a annoncé aujourd'hui le déménagement de son point de présence (PoP) à l'Université d'Ottawa. Ce déménagement permettra d'améliorer la résilience du réseau afin de mieux soutenir les chercheurs, les professeurs, les étudiants et les innovateurs de la région d'Ottawa. En tant que centre du Réseau national de la recherche et de l'éducation (RNRE) du Canada, le déplacement du point de présence a été entrepris en collaboration avec le partenaire fédéral CANARIE et le Réseau d'informations scientifiques du Québec (RISQ), et le réseau de la recherche et de l'éducation du Québec.  

Les composants du réseau ORION seront désormais desservis par le centre de données de niveau 2 de l'université, ce qui améliorera la fiabilité de l'infrastructure et la gestion des services dans la région. Le projet de relocalisation de l'Université d'Ottawa a été réalisé par phases afin de minimiser les perturbations et d'améliorer la latence pour les universités, les collèges, les centres d'innovation, les centres d'excellence et les établissements de recherche de la région.

Le nouveau PdP de l'Université d'Ottawa abritera l'infrastructure critique d'ORION, de CANARIE et du RISQ, permettant une connectivité à très haute vitesse dans le corridor Toronto-Kingston-Ottawa-Montréal, permettant des projets de recherche tels que le programme ENCQOR 5G (Évolution des services réseau par un corridor au Québec et en Ontario pour la recherche et l'innovation), assurant une stabilité accrue des services qui sont essentiels, particulièrement pendant une pandémie mondiale.

La 5G sera essentielle pour offrir une toute nouvelle génération de produits et de services sur le marché, notamment les véhicules connectés et autonomes, les soins de santé à distance, les solutions virtuelles, les villes intelligentes et les nouvelles applications de l'Internet des objets (IoT).

Citations

Martin Bernier, chef de l'information à l'Université d’Ottawa: « Cette initiative accroît la capacité de l'Université à se connecter et à collaborer. Nous serons directement connectés via ORION et le Réseau national de la recherche et de l'éducation à plus d'une centaine d'institutions de la province et à des réseaux similaires au Canada et dans le monde. Il s'agit d'un partenariat qui profite à l'ensemble de la communauté tout en améliorant le rendement de l'infrastructure numérique essentielle à la recherche.  Grâce à l'augmentation des connexions, nous renforçons la capacité de recherche essentielle de l'Université d'Ottawa et bénéficions de collaborations qui offrent des possibilités d'explorer de nouvelles frontières de recherche. »

Mark Wolff, chef de la technologie, CANARIE : « Les efforts déployés par les équipes de l'Université d'Ottawa, d'ORION et de CANARIE pour relocaliser le PoP témoignent de l'esprit de collaboration des NREN du Canada et des organisations qu'ils relient. Ce déménagement renforce la résilience de la connectivité essentielle à très haute vitesse pour les chercheurs, les étudiants et les éducateurs du Canada. »

David Smith, directeur de la technologie chez ORION : « Il s'agit d'un excellent exemple de collaboration.  Nous sommes heureux de travailler avec l'Université d'Ottawa ainsi qu'avec nos partenaires nationaux de la recherche et de l'éducation afin d'améliorer la performance du réseau pour nos institutions connectées. La pandémie a clairement montré que nous devenons encore plus dépendants d'une infrastructure numérique robuste. Cette installation améliorée répondra aux besoins de connectivité uniques du secteur de l'innovation de la région sur la voie du rétablissement. »

 

Demandes médias : media@uottawa.ca

Haut de page