Des projets de recherche d'envergure de l'Université d'Ottawa reçoivent 1,9 M$ en subventions

Publié le mardi 24 janvier 2012

Sept membres du corps professoral de l'Université d'Ottawa se partageront 1,9 million de dollars de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) pour mener à bien d'importants projets de recherche.

Ce financement est accordé dans le cadre du Fonds des leaders de la FCI, qui aide les chercheurs et leurs établissements à acquérir des infrastructures qui leur permettront d'occuper l'avant-scène de leur domaine.

« La Fondation canadienne pour l'innovation fournit un soutien essentiel aux universités en finançant des infrastructures de pointes. Ces investissements stratégiques permettent à nos chercheurs d'être parmi les meilleurs au monde, et de faire profiter l'ensemble des Canadiens des avancées de la connaissance », a déclaré Mona Nemer, vice-rectrice à la recherche.

Voici la liste des sept chercheurs subventionnés :

Darryl Davis – Département de médecine cellulaire et moléculaire et Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa
Pre-clinical Development of Cardiovascular Stem Cells for Diagnosis and Treatment
(Développement pré-clinique de cellules souche cardiaques pour diagnostic et traitement)
À l'aide de technologie de pointe, le Dr Darryl Davis et son équipe exploreront de nouvelles techniques pour extraire et cultiver des cellules directement à partir d'un échantillon de tissu cardiaque du patient, avant de les réintroduire dans le tissu endommagé. Cette recherche améliorera la qualité de vie des personnes atteintes de maladies du cœur.

James Harden – Département de physique
A Transmission Electron Microscopy Facility for Biomaterials and Cell Biophysics Research
(Laboratoire de microscopie électronique pour la recherche en biomatériaux et en biophysique cellulaire)
Le professeur Harden est un pionnier de la recherche en physique biologique, et plus particulièrement de la création de biomatériaux protéiques. En plus de jeter un précieux éclairage sur les interactions cellules-biomatériaux, ses travaux auront des applications en médecine régénératrice.

Jeffrey Keillor – Département de chimie
Bioorganic Chemistry Laboratory
(Laboratoire de chimie bioorganique)
Les recherches du professeur Keillor sont à l'avant-garde d'un domaine en vogue, au carrefour de la chimie, de la biologie et de la médecine. Basées sur des techniques innovatrices et une technologie dernier cri permettant d'étudier les structures et les fonctions des enzymes et de marquer, de détecter et de pister les protéines, ces recherches auront de grandes répercussions en science et en biotechnologie moléculaires.

Kathlyn Kirkwood – Département de génie chimique et biologique
Solid-State Bioreactor and Environmental Biocatalysis Facility
(Laboratoire de biocatalyse et bioréacteur de fermentation à l'état solide)
Forte de son expérience en génie, en biochimie, en chimie et en microbiologie, la professeure Kirkwood s'intéresse aux applications environnementales de la biocatalyse en phase solide, et notamment au traitement des sols contaminés par du pétrole brut, au traitement des déchets et au prétraitement de la biomasse. Ses recherches mèneront également à la mise au point de nouvelles méthodes qui permettront d'atténuer les effets environnementaux et d'accroître la durabilité à long terme.

Rashmi Kothary - Département de médecine cellulaire et moléculaire et Institut de recherche de L'Hôpital d'Ottawa
Spinal Muscular Atrophy - Pathogenesis and Novel Therapeutics
(L'amyotrophie spinale - Pathogenèse et thérapies innovatrices)
L'amyotrophie spinale est la principale cause génétique de mortalité chez les nourrissons. Le professeur Rashmi Kothary et son équipe s'efforcent de mieux connaître la pathogenèse de cette maladie et de concevoir de nouvelles options thérapeutiques faisant appel à l'approche génique, à l'approche protéique et aux petites molécules.

Steve Perry – Département de biologie
Integrated Microscopy and Imaging Infrastructure for the Physiology and Genetics of Zebrafish
(Laboratoire de microscopie et d'imagerie intégrée pour l'étude génétique et physiologique du poisson-zebre)
En recourant à des techniques avancées de microscopie et d'imagerie pour leurs recherches sur l'utilisation du poisson-zèbre comme modèle humain, le professeur Perry et son équipe étudient la régulation du mouvement des sels entre l'eau et le sang chez le poisson (ce qu'on appelle la régulation ionique) et comment les cellules précurseurs neuronales migrent et adoptent leur position finale dans le cerveau durant les processus de développement ou de régénération.

Jean-Marc Renaud - Département de médecine cellulaire et moléculaire
Specialized Physiological Laboratory for Testing of Therapies for Neuromuscular Disorders
(Laboratoire de physiologie spécialisé pour essais de thérapies contre troubles neuromusculaires)
Spécialiste en physiologie et en pathophysiologie des muscles squelettiques, le professeur Renaud se concentre sur l'étude physiologique de la fonction musculaire, et plus spécialement sur l'électrophysiologie et la contractilité des muscles. Ses recherches mèneront à la création de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement des maladies neuromusculaires.

L'Université d'Ottawa soutient activement la recherche de pointe et favorise le développement des connaissances basé sur une approche interdisciplinaire. Son engagement envers l'excellence attire les chercheurs les plus prometteurs du Canada et du monde entier.

Haut de page