Quelques portraits de la cohorte 2021 de diplômés de l’Université d’Ottawa

Publié le mercredi 16 juin 2021

Chapeau de diplômé 2021

Enfant, il a échappé à la guerre civile. Il consacre désormais sa vie à aider les autres

Landry Kalembo, qui souhaite faire carrière en santé des populations et en santé publique, a pris conscience très tôt de sa vocation. « J’ai grandi en voyant beaucoup de gens qui avaient besoin d’aide, qui vivaient dans la pauvreté et qui souffraient de toutes sortes de maladies tropicales qui auraient pu être traitées », dit celui qui terminera ses études à la Faculté des sciences de la santé ce printemps.

Lire l’article intégral ici.

__________________________________________________________________________
 

Quand l’université devient une expérience transformatrice

Née avec un trouble génétique rare, l’albinisme, Océanne Comtois a longtemps rêvé de mettre au point un remède qui la rendrait comme les autres. C’est d’ailleurs sa volonté de mieux comprendre les mystères du génome, jumelée à sa curiosité pour les sciences, qui l’a incitée à se diriger vers des études en sciences biopharmaceutiques avec option en génomique à l’Université d’Ottawa. 

Lire l’article intégral ici.

__________________________________________________________________________
 

Une première au Canada : une thèse de doctorat en droit présentée en partie sous forme d’ouvrage perlé

Danielle Lussier est issue de la communauté métisse de la rivière Rouge du territoire manitobain visé par le Traité n1, patrie de la nation métisse. En 2002, elle s’est installée dans la région de la capitale nationale, en territoire algonquin non cédé, en vue d’étudier le droit à l’Université d’Ottawa. Elle décroche un doctorat en juin 2021, après avoir présenté sa thèse par écrit et sous forme de perlage.

Lire l’article intégral ici.

 

Pour plus d’informations : media@uottawa.ca

Haut de page