La relève artistique de l’Université d’Ottawa sous les projecteurs

Publié le mercredi 17 février 2021

Œuvre de Zainab Hussain, Personal Mythologies 3, 2020.

Zainab Hussain, Personal Mythologies 3, 2020. Installation textile et de projection. Photo : Zainab Hussain, artiste et diplômée du programme d’arts visuels de l’U d’O

Les travaux de thèse des diplômés à la maîtrise en arts visuels seront exposés à la Galerie d’art d’Ottawa

Cinq artistes et récents diplômés à la maîtrise du programme d’arts visuels de l’Université d’Ottawa verront leurs œuvres occuper l’espace d’une galerie professionnelle, et ce grâce à un nouveau partenariat avec la Galerie d’art d’Ottawa (GAO).

L’exposition Émergence présentera les projets de thèse de Julie Caissie, Carol Howard Donati, Martin Godin, Nic Cooper et Zainab Hussain, du 20 février au 7 mars 2021.

« Ce sont nos étudiants, la relève artistique, qui seront présentés au grand public, pour souligner l’importance continuelle de l’art contemporain, » indique Lorraine Gilbert, professeure agrégée au Département d’arts visuels de l’Université d’Ottawa.

L’artiste visuel Martin Godin, originaire du nord de l’Ontario, a obtenu sa maîtrise en arts visuels à l’Université d’Ottawa en 2020. Son œuvre intitulée Bonne veine (Paydirt en anglais) sera exposée à la GAO. Il s’agit d’une série de peintures qui reflètent ses recherches en cours sur l’utilisation de la roche slague (ou scories) – un sous-produit de l’industrie minière, le résultat de la fonte du minerai utile – comme médium artistique pour « reconstituer le processus minier : creuser la mémoire et l’identité afin de redécouvrir que le soi interne se trouve perpétuellement en modes de formation, de destruction et de reconstitution » (plus d’informations ici).

Échantillon de scories

Échantillon de scories (Bonne veine 2020). Photo: Martin Godin, Sudbury, ON.

« C’est une expérience enrichissante de voir ma maîtrise en arts visuels exposée à la Galerie d’art d’Ottawa à côté de celles de mes collègues de ma cohorte, » estime Martin Godin. « La présentation de thèse est un rite de passage qui représente le point culminant du programme de maîtrise en arts visuels et de la recherche en atelier. Le fait qu’elle soit exposée dans une galerie reconnue nous fournit une plateforme, en plus de nous permettre d’établir des liens avec la scène artistique. C’est formidable que la communauté artistique et la GAO appuient les artistes émergents, particulièrement en cette période de pandémie. »

La pandémie de COVID-19 s’est d’ailleurs immiscée dans les plans initiaux de la galerie qui devait présenter l’exposition inaugurale au mois d’août 2020. Elle aura finalement lieu à compter du 20 février 2021, avec les œuvres de la cohorte 2020.

« En plus d’exposer les œuvres de nos candidats de maîtrise, la GAO offre aussi un accompagnement des étudiants par les commissaires de la galerie, avec, bien sûr, l’encadrement habituel des superviseurs de thèse des étudiants et de l’aide technique pour un montage professionnel des exposants, » explique la professeure Lorraine Gilbert.

En décembre 2019, le Département d’art visuel de l’Université d’Ottawa a conclu une entente de 5 ans avec la GAO pour l’exposition des thèses.

« Une exposition aura lieu, chaque année, pour les œuvres de chaque groupe de finissants dans une de leurs superbes salles et fera partie intégrale de la programmation annuelle de la GAO, » souligne Lorraine Gilbert. « Cette nouvelle entente atteste de la confiance et de l’admiration de la direction et des conservateurs à la GAO, envers la qualité de la production artistique qui est nourrie dans les ateliers de notre département. » 

Grâce à un appui financier de la Fondation Stonecroft, l’université produira une publication en papier pour la documentation des œuvres, et la promotion de la cohorte 2020. Ce catalogue contiendra des photos, un texte rassembleur, les biographies des artistes, et autres éléments, en lien avec l’exposition des œuvres.

« Ce catalogue, qui sert à documenter une exposition, est d’une grande importance pour le CV d’un artiste, » soutient Martin Godin. « Le catalogue met sur papier la recherche en atelier, en plus de la rendre accessible. Le catalogue est archivé, et l’événement et le travail sont référencés. Nos œuvres seront photographiées et documentées de manière professionnelle. Cela démontre aussi que ces expositions sont un effort collectif, donc c’est une manière de remercier tous les gens impliqués pour leur appui et contribution. »

« Pour les étudiants, une exposition à la GAO est un gros atout pour finir leurs études avec un honneur de la sorte et entamer leur carrière artistique indépendante, » conclut la professeure Lorraine Gilbert. « Je suis certaine que l’offre d’une exposition et d’un catalogue professionnel attirera les jeunes artistes à venir étudier chez nous. »

L’exposition Émergence : Œuvres de la promotion de 2020 à la maîtrise en arts visuels de l’Université d’Ottawa sera présentée du 20 février au 7 mars 2021. La salle d’exposition sera ouverte au public sur réservation. Un vernissage virtuel aura lieu le 23 février. Plus d'informations et inscription au vernissage virtuel ici.
 

 

Pour les demandes média :
Justine Boutet
Agente de relations médias
Université d’Ottawa
Cellulaire: 613.762.2908
Haut de page