Un réseau pancanadien dirigé par l'Université d'Ottawa reçoit 9M$ des IRSC pour suivre les variants de la COVID-19

Publié le vendredi 26 mars 2021

 

COVID-19 cell depiction

Un projet dirigé par un chercheur de la Faculté de médecine de l'Université d'Ottawa a reçu un financement de 9 millions de dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour créer un réseau national permettant de mieux étudier la menace mondiale que représentent les variants de la COVID-19 et d'y répondre.

Photo of Dr. Langlois

Dr Marc-André Langlois

Dirigé par le Dr Marc-André Langlois, le Réseau de l’intervention de recherche rapide sur les variants du coronavirus [CoVaRR-Net en anglais], permettra d'évaluer en temps réel à la fois la réponse immunitaire aux variants du virus et la résistance de ces variants aux vaccins existants. Les résultats fourniront aux autorités sanitaires des orientations concernant les traitements médicamenteux, l'efficacité des vaccins et d'autres stratégies de santé publique.

« Le réseau est prêt à contribuer à l'effort canadien pour atténuer l'impact des variants sur les citoyens du Canada et sur la population mondiale. Ce projet constitue une approche harmonisée et rapide pour l'évaluation en temps réel de la menace possible des variants du SRAS-CoV-2 et servira de modèle pour les pandémies futures afin de protéger la santé de tous les Canadiennes et Canadiens », a déclaré le Dr Langlois, qui est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en virologie moléculaire et en immunité intrinsèque et professeur titulaire au Département de biochimie, de microbiologie et d'immunologie de l'Université d'Ottawa. « Ce réseau servira de plateforme intégrée au Canada pour déterminer l'impact des variants sur les Canadiens et Canadiennes de diverses communautés et démographies et pour suivre la mutation du SRAS-CoV-2 en temps réel. »

Le Dr Langlois et son équipe collaboreront avec le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l'Agence de la santé publique du Canada, le Réseau canadien de génomique de la COVID-19 (CanCOGeN), les laboratoires de santé publique provinciaux et territoriaux et d'autres organismes nationaux et internationaux.

Ce projet est appuyé par divers partenaires de l'Université d'Ottawa, dont : 

  • Amy Hsu, professeure adjointe au Département de médecine familiale et chercheuse à l'Institut de recherche Bruyère ;
  • Angela Crawley, professeure adjointe à la Faculté de médecine et chercheuse à l'Hôpital d'Ottawa ;
  • Melissa Brouwers, directrice de l'École d'épidémiologie et de santé publique de l'Université d'Ottawa ;
  • Jeremy Grimshaw, professeur titulaire au Département de médecine et scientifique principal à l'Hôpital d'Ottawa; 
  • Doug Manuel, professeur à la Faculté de médecine familiale et scientifique principal à l'Hôpital d'Ottawa
  • Justin Presseau, professeur adjoint à l'Université d'Ottawa et scientifique principal à l'Hôpital d'Ottawa.

 

Les partenaires de recherche et membres du réseau CoVaRR-Net incluent:

  • Institut de recherche Bruyère
  • Institut de recherche de l’hôpital d’Ottawa
  • Université de Montréal
  • Université Dalhousie
  • Université of Calgary
  • Université Laval
  • Sinai Health System
  • Université de Toronto
  • Université de Saskatchewan
  • Université McGill
  • Université de la Colombie Britannique
  • Université Simon Fraser
  • Université de Régina
  • Groupe de recherche SPOR (Strategy for Patient Oriented Research)
  • Saskatchewan Health Authority

 

Pour les demandes des médias :

 

Paul Logothetis

Agent des relations avec les médias

Université d’Ottawa

Cellulaire : 613.863.7221

plogothe@uottawa.ca

Haut de page