Retour vers le futur: un nouveau portail web pour souligner les contributions des Canadiennes en STIM

Publié le samedi 9 juin 2018

archives

Marie Curie et Roberta Bondar sont souvent les premiers noms qui nous viennent à l’esprit lorsqu’on pense aux femmes qui se sont déarquées en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STIM). Mais qu’en est-il des Harriet Brooks et Margaret Newton de ce monde?

Ces deux chercheuses canadiennes ont pourtant contribué de façon substantielle à leurs domaines respectifs – la première en physique nucléaire et la seconde, en phytopathologie et en mycologie.

Il serait peu étonnant que ces noms – et plus encore, les contributions scientifiques qui y sont associées – vous soient inconnus. Signe qu’une relative obscurité plane sur les réalisations des femmes en STIM, le public général connaît somme toute assez peu ces deux personnalités néanmoins importantes.

Aux quatre coins du globe, on constate dorénavant l’émergence de mouvements qui, comme la Journée internationale des femmes et des filles de science organisée par les Nations Unies, cherchent à attiser l’intérêt des femmes envers les sciences. Les organisations sont constamment à la recherche de personnes douées en programmation, et un nombre croissant d’initiatives voient le jour pour promouvoir et enseigner les sciences et la technologie auprès de la gent féminine. Les femmes sont aussi de plus en plus nombreuses à s’inscrire à des programmes de sciences et de génie à l’université.

Pourquoi, donc, ne pas mettre en lumière les contributions de leurs prédécesseures aux STIM et à la société en général? Il y a manifestement matière à souligner les réalisations passées des femmes de science, tout en présentant une fenêtre sur la réalité des femmes qui œuvrent dans ces disciplines pour le bien des générations à venir.

C’est dans cet esprit que plusieurs bibliothèques, archives et organisations en STIM ont uni leurs forces et mis sur pied un nouveau portail web pour commémorer l’histoire et les réalisations des femmes qui travaillent dans ces domaines au Canada. La Bibliothèque de l’Université d’Ottawa – en collaboration avec Bibliothèque et Archives Canada ainsi que l’Education Research Institute de l’International Network of Women Engineers and Scientists (INWES-ERI) – a ainsi créé les Archives de femmes canadiennes en STIM pour préserver et promouvoir ces importantes contributions à la recherche.

Enrichi d’artéfacts et d’objets numériques conçus par des femmes en STIM partout au Canada et par les organisations qui les ont appuyées, le portail réunira tous les documents d’archives pertinents pour constituer une ressource centralisée que pourront consulter les chercheurs qui s’intéressent aux contributions féminines aux STIM comme à l’histoire des sciences et du génie au Canada. Le portail viendra compléter le matériel d’archives amassé par les Archives canadiennes du mouvement des femmes à l’Université d’Ottawa, qui réunit déjà du contenu produit par des ingénieures et des chercheuses.

 

Le portail servira également de point de contact pour les femmes et les organisations qui œuvrent actuellement en STIM et qui souhaitent transmettre leurs documents à la postérité; on y trouvera un guide pratique pour une organisation et une préparation optimale des fichiers destinés aux archives.

 

Citations :

« Notre objectif était de créer des archives qui, un jour, reflèteront la riche diversité de notre pays. »

  • Jacques Frémont, Recteur et vice-chancelier, Université d’Ottawa

 

 « Plus large est la vision, meilleure est la science. C’est un honneur pour moi de rendre hommage aux Canadiennes d’hier et d’aujourd’hui, car grâce à ces femmes, la science s’améliore sans cesse. Ces Canadiennes sont inspirantes et je suis heureuse de savoir que les réalisations de beaucoup plus de femmes scientifiques seront mentionnées dans ces archives spéciales. »

  • Kirsty Duncan, ministre des Sciences et ministre des Sports et des Personnes handicapées

 

 « Je me réjouis de contribuer à la réalisation d’un centre d’expertise sur les femmes en sciences, technologies, génie et mathématiques avec notre partenaire, l’Université d’Ottawa. Le thème retenu est d’une grande actualité. »

  • Guy Berthiaume, Bibliothécaire et archiviste du Canada

 

-30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

 

Isabelle Mailloux Pulkinghorn

Gestionnaire par intérim, Relations avec les médias,

Direction générale des communications

Université d’Ottawa

613-240-0275

imaillou@uOttawa.ca

 

Ann Marie Paquet

Attachée de presse

Bureau de la minister des sciences
613-404-2733

Ann-marie.paquet@canada.ca

 

Relations médias

Innovation, Sciences et Développement économique Canada

343-291-1777

ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

 

Dino Roberge
Chef, Relations avec les médias, Direction générale des communications
Bibliothèque et Archives Canada / Gouvernement du Canada
dino.roberge@canada.ca / Tél. : 613-608-4260


 

Haut de page