Susciter l’engagement humanitaire en temps de pandémie

Publié le lundi 22 juin 2020

Les mains d'un aîné sur une canne

uOttawa crée un nouveau cours pour pallier aux besoins criants dans les centres de soins longue durée

Afin de répondre à un besoin criant de notre société actuelle - un besoin exposé par la pandémie de COVID-19 – l’École de service social de l’Université d’Ottawa offrira cet été un nouveau cours intitulé « Engagement humanitaire en temps de pandémie de la COVID 19 et pensée critique ». Ce cours sera ouvert à l’ensemble des étudiants de la Faculté des sciences sociales.

Le cours consiste en un engagement bénévole de 4 semaines consécutives (96 heures) au sein d’un service pour personnes âgées auquel s’ajoute un séminaire hebdomadaire pour permettre une analyse critique sur nos choix de société.

« Notre principal but sera d’offrir des bras, des oreilles et des sourires à nos aînés. Nous souhaitons aussi accompagner nos étudiants dans une réflexion sur la place réservée à nos aînés au sein de notre société et les services que nous leur offrons à chaque étape de leur parcours, » mentionne Jean-Martin Deslauriers, professeur à la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa et responsable du micro-programme ‘Études sur le vieillissement’ également offert par l’École de service social de la faculté.

« Il s’agit d’une initiative originale dont nous sommes très fiers, car c’est une façon pour nous de contribuer à aider notre communauté pendant une période difficile, » d’ajouter Victoria Barham, Doyenne de la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa.

Tout en offrant une aide humanitaire concrète et rapide aux organismes et services qui desservent les aînés, ce cours a également comme objectif de proposer une analyse des impacts concrets des orientations étatiques actuelles sur les conditions de vie de nos personnes âgées.

Le cours sera offert en juillet par une équipe de quatre professeurs de l’École de service social qui travailleront ensemble et les étudiants devront se soumettre à une vérification d’antécédents judiciaires afin de pouvoir y prendre part. Les étudiants stagiaires travailleront auprès des centres de soins de longue durée du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSS) pour leur stage.

 

Pour plus d’informations :
Haut de page