Traquer les traqueurs: l’Université d’Ottawa lance un site de veille mondiale sur les applications de COVID-19

Publié le mercredi 7 octobre 2020

COVID-19 écrit sur écran de téléphone portable

L'application Global Pandemic App Watch de l’Initiative IA + Société de l'Université d’Ottawa, permettra de suivre l'utilisation des applications de recherche de contacts et de notification d'exposition à la COVID-19 à travers le monde

Les applications de recherche des contacts et de notification d'exposition sont une nouvelle technologie rapidement développée et lancée pour répondre à la crise sanitaire mondiale COVID-19. Le développement de ces applications place les gouvernements, les entreprises et les citoyen(ne)s du monde entier dans une expérience de conception éthique continue qui peut sauver des vies mais aussi comporter des risques potentiels. Au cours de l'été 2020, des équipes de conception et des sociétés de technologie ont présenté aux gouvernements une variété de solutions technologiques sous la forme de ces applications. Les décideurs publics et les citoyens ordinaires ont dû prendre des décisions sur les options à approuver et sur la manière de régir leur utilisation. 

Au début de la pandémie de la COVID-19, alors que les discussions tournaient autour de l'adoption d'applications de notification d'exposition ou de recherche de contacts, les professeur(e)s Teresa Scassa, Jason Millar et Kelly Bronson, appuyé(e)s par Tommy Friedlich et Ryan Mosoff, chercheurs étudiants IA + Société Banque Scotia, ont commencé à explorer les implications en matière de vie privée et d'éthique sociale liées à la création, l'adoption et le déploiement de ces applications. Dans le cadre de cette recherche, l’équipe a recueilli des données sur les applications de recherche de contacts et de notification d'exposition et de prise de décision dans le monde entier.

Le site web présente trois cartes principales, chacune d'entre elles se concentrant sur des questions différentes : types d’application; adoption; volonté d’utilisation. Il existe également une série de pages par pays qui fournissent des informations supplémentaires sur les applications de recherche de contacts et de notification d'exposition adoptées dans différents pays. 

Les développeurs d'applications et les gouvernements doivent déterminer la quantité minimale d'informations à mettre à la disposition du public concernant l'adoption, l'utilisation et l'efficacité des applications ; ces informations influenceront les recherches comme ce site web mais aussi les décisions quotidiennes concernant le téléchargement et l'utilisation des applications. Les considérations incluent les aspects de préservation de la vie privée de l'application, qui ont souvent des dimensions à la fois techniques et juridiques.  

Pour en apprendre davantage sur le projet Découvrez le site de veille Global Pandemic App Watch (en anglais seulement) et sur le blogue de la professeure Scassa.

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien financier du Fonds de la Banque Scotia pour l'Initiative IA + Société à l'Université d'Ottawa, du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et du Programme des Chaires de recherche du Canada.

Pour demandes d’entrevues: 
Isabelle Mailloux Pulkinghorn 
Gestionnaire, relations médias
Haut de page