La vaccination contre la COVID-19 ne fait pas augmenter le risque de fausse couche, selon une nouvelle étude

Publié le jeudi 21 octobre 2021

Une nouvelle étude publiée dans le New England Journal of Medicine a conclu qu’il n’existait aucune corrélation entre la vaccination contre la COVID-19 et le risque de fausse couche au premier trimestre, ce qui montre une fois de plus la sûreté de ces vaccins pendant la grossesse.

L’équipe de recherche a analysé plusieurs registres médicaux nationaux en Norvège pour comparer la proportion de femmes vaccinées qui ont fait une fausse couche au premier trimestre et de femmes qui étaient encore enceintes à la fin du premier trimestre.

La dre Deshayne Fell

La Dre Deshayne Fell.

« Nous n’avons constaté aucune hausse du risque de fausse couche précoce après la vaccination contre la COVID-19, ce qui va dans le même sens que d’autres rapports qui appuient l’administration d’un tel vaccin en cours de grossesse », écrivent les auteurs de l’étude, dont Deshayne Fell, professeure agrégée à l’École d’épidémiologie et de santé publique de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa et scientifique à l’Institut de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO).

« Ces résultats sont rassurants pour les femmes qui ont été vaccinées au début de leur grossesse et s’ajoutent aux données de plus en plus nombreuses qui démontrent la sûreté des vaccins contre la COVID-19 durant la grossesse. »

L’équipe de recherche internationale et la professeure Fell, qui dirige actuellement une étude ontarienne sur l’efficacité et la sécurité des vaccins contre la COVID-19, n’ont trouvé aucun lien entre le type de vaccin reçu et les fausses couches. Les vaccins utilisés en Norvège comprennent ceux de Pfizer, de Moderna et d’AstraZeneca.

« Il est important que les femmes enceintes soient vaccinées, car elles risquent davantage d’être hospitalisées et de souffrir de complications de la COVID-19, sans compter que leur bébé court un risque accru de naître trop tôt. De plus, il est probable que la vaccination en cours de grossesse protège le nouveau-né contre la COVID-19 dans les premiers mois suivant la naissance », soulignent les auteurs de l’étude.

L’étude « Covid-19 Vaccination during Pregnancy and First-Trimester Miscarriage » a été publiée dans le New England Journal of Medicine le 20 octobre 2021. DOI : 10.156/NEJMc2114466
 

Demandes des médias :
Paul Logothetis
Agent de relations médias
Cell. : 613-863-7221
plogothe@uOttawa.ca

Haut de page